Éducation à la vie familiale et en matière de population : santé de la reproduction et enjeux démographiques à Saint-Louis du Sénégal

Authors: Diop, Aladji Madior
Advisor: Marcoux, Richard
Abstract: L'économiste Robert Thomas Malthus, en posant, dès 1798, la problématique de la population en des termes purement économiques, a fait oeuvre de pionnier. Il a développé un modèle selon lequel la population s'accroît de manière géométrique, contrairement aux moyens de subsistance qui, eux, progressent de façon arithmétique. C'est dans ce contexte que l'éducation à la vie familiale et en matière de population (EVF/EMP) est devenue un thème majeur de réflexion dans la résolution des questions et problèmes de population. En réponse à une directive de l'ONU, le Sénégal a introduit l'éducation à la vie familiale dans les programmes scolaires à partir des années 1990 pour mieux faire face aux phénomènes de population qui l'assaillaient. Assurément, avec une population composée à plus de 55% de jeunes, les problèmes d'emploi, d'éducation, de formation, mais surtout de santé se posent avec acuité. Dans une localité comme Saint-Louis, il a été noté chez bon nombre de jeunes des comportements à risque. L'accent fut mis sur l'information et la sensibilisation des adolescents sur les transformations durant la puberté, les IST/SIDA, la sexualité et les grossesses précoces non désirées, mais également sur l'intérêt de la protection de la mère et de l'enfant. Les clubs/EVF ont alors servi de support pour véhiculer un tel message. Toutefois, la question qui taraude les esprits est de savoir si les stratégies mises en place par les clubs/EVF ont une incidence sur l'amélioration de la santé de la reproduction des adolescents de la commune de Saint-Louis et sur leur prise de conscience des enjeux démographiques. L'enquête de terrain s'est révélée la stratégie la mieux indiquée pour répondre à cette interrogation. Elle s'est déroulée dans trois établissements de la commune de Saint-Louis, à savoir le lycée Ameth Fall, le Prytanée militaire et le lycée Charles-de-Gaulle. En outre, nous avons combiné les méthodes qualitative et quantitative pour avoir des informations supplémentaires et complémentaires sur l'incidence des clubs/EVF Louis sur l'amélioration de la santé de la reproduction des adolescents scolarisés et leur prise de conscience des enjeux démographiques. Aussi, comme technique de recherche, le chercheur a mis en oeuvre le questionnaire, les récits de vie et les données secondaires. Le questionnaire a été administré à 142 élèves de terminale et le récit de vie est intervenu à posteriori de la recherche quantitative et a concerné 12 ex-Leaders-élèves-animateurs (LEA). Quant aux données secondaires, elles ont permis d'avoir une idée sur la structure, la composition, le mode de fonctionnement des clubs/EVF et sur les stratégies élaborées pour sensibiliser les élèves sur les phénomènes de population. Il ressort des analyses que les élèves ont acquis une meilleure connaissance des risques liés à une sexualité non protégée, des causes et des conséquences des grossesses précoces et non désirées, des IST/SIDA et de la maîtrise des méthodes contraceptives. Malgré tout, peu d'entre eux fréquentent les structures sanitaires pour des raisons de santé de la reproduction (SR). Aussi, les résultats de l'enquête confirment la précocité et la prénuptialité des rapports sexuels chez certains jeunes répondants, même si pour bon nombre d'entre eux, l'âge idéal du premier rapport sexuel se situe au mariage. Par ailleurs, il est aisé de constater que les élèves ont conscience des enjeux démographiques dès lors qu'ils intègrent très bien la conception néomalthusienne des liens entre population et développement dans leur discours. Pourtant, si nous nous référons à leurs préférences en matière de fécondité (nombre d'enfants idéal et taille idéale d'une famille), nous constatons qu'il y a un déphasage entre leur discours et leurs aspirations. En ce qui a trait au nombre d'enfants souhaités dans leur vie féconde, la grande majorité des répondants a opté pour quatre enfants. Avec un tel voeu, il est à croire que la population sénégalaise continuerait encore à augmenter. Ce désir d'avoir une descendance relativement nombreuse trouve sa justification dans un contexte culturel et religieux où l'enfant a une valeur inestimable. Somme toute, force est constater que le discours axé sur le contrôle de la fécondité trouve un écho favorable chez la plupart des répondants. Enfin, l'étude a permis de tirer des enseignements utiles à des interventions décisionnelles sur l'appui à l'éducation à la vie familiale des adolescents scolarisés, notamment dans une perspective de réforme des clubs/EVF axée sur l'approche participative.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23239
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28730.pdf71.92 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.