L'échange en monnaie parallèle dans les systèmes d'échanges locaux : entre le don et l'échange marchand

Authors: Lizotte, Mathieu
Advisor: Duhaime, GérardLanglois, Simon
Abstract: Cette étude vise à comprendre et à expliquer l'instrument monétaire émis par les systèmes d'échanges locaux, lesquels ont émergé dans de nombreux pays depuis le début des années quatre-vingt. Cet instrument, connu aussi sous le nom de monnaie parallèle, permet de faciliter l'échange de biens et services entre les membres de ces systèmes. L'émergence de la monnaie parallèle soulève de nombreuses questions, notamment : qu'est-ce que l'argent? Comment le conceptualiser en tant qu'objet sociologique? La monnaie parallèle constitué-telle vraiment une forme d'argent? Si oui, quel est le rapport entre la monnaie parallèle et la monnaie légale? À l'instar de l'oeuvre de Georg Simmel qui conçoit l'argent comme une forme sociale qui se généralise sur un type particulier d'action réciproque, nous tenterons de déterminer le type d'action réciproque sur lequel la monnaie parallèle repose en tant que forme sociale. Pour faire ressortir la spécificité de ce type d'action réciproque, les systèmes d'échanges locaux seront mis en relation avec les autres formes sociales principales qui médiatisent l'échange dans la société contemporaine; notamment le don, le marché et l'État. Dans le cadre d'une approche qualitative, cette étude analyse le discours et la pratique des membres de deux systèmes d'échanges locaux situés à Québec, en l'occurrence l'Accorderie et le Jardin d'échanges universels.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23216
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28540.pdf32.37 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.