Écologie alimentaire et dynamique de populations du labbe à longue queue (Stercorarius longicaudus) à Alert, Île d'Ellesmere, Nunavut

Authors: Julien, Jean-Rémi
Advisor: Bety, Joël; Gauthier, Gilles
Abstract: Les échanges d'énergie et de nutriments entre écosystèmes sont des processus fondamentaux dans la dynamique et la stabilité des réseaux trophiques, mais leurs rôles demeurent peu connus. Dans ce contexte, nous avons tenté d'évaluer l'impact d'une source de nutriments allochtones d'origine anthropique sur une population de prédateurs aviaires. Notre aire d'étude est située à Alert (83° N, 62° W), île d'Ellesmere, où le rejet des eaux usées de la station militaire fournit une nourriture relativement stable pour le labbe à longue queue (Stercorarius longicaudus). Nous avons utilisé la technique d'analyse des isotopes stables ([delta]¹³C et [delta]¹⁵N) pour caractériser le régime alimentaire de cette population et évaluer la contribution de cette source de nourriture anthropique. Nous avons aussi mesuré certains paramètres reproducteurs afin d'évaluer l'impact de cette source de nourriture anthropique sur ceux-ci. Nous avons découvert que la nourriture acquise au rejet des eaux usées représente une part significative du régime alimentaire des labbes et que sa contribution est plus élevée lors d'une année de faible abondance en lemming comparativement à une année de forte abondance pour les individus reproducteurs. Également, la densité de nids de labbes lors d'une année de faible abondance en lemmings à Alert était plus élevée qu'à d'autres sites comparables sans source de nourriture d'origine humaine. Ces résultats suggèrent que l'utilisation d'une ressource allochtone d'origine anthropique représente un subside qui soutient la population de labbes à ce site. Un objectif secondaire était d'estimer la survie apparente du labbe à longue queue et d'examiner l'effet des variations annuelles des lemmings sur le taux de survie. Les analyses ont été basées sur 336 individus adultes marqués avec des bagues de métal et de couleurs pendant 11 ans. L'analyse a confirmé la présence de deux groupes dans notre population à l'étude, soit des oiseaux locaux et des individus de passage représentant 18 % de la population. Nous avons estimé le taux de survie apparente (corrigé pour la perte de marqueurs auxiliaires) des oiseaux locaux à 0.91 (± 0.04 SE), ce qui est comparable à des estimés similaires obtenus pour d'autres espèces d'oiseaux marins. Nous avons détecté une tendance pour une diminution du taux de survie apparente des oiseaux nouvellement marqués (première classe d'âge) lors des années d'abondance de lemmings. Nous suggérons que cet effet puisse être une conséquence d'une augmentation de l'émigration permanente en raison de la capture d'un plus grand nombre d'oiseaux de passage attirés par la forte abondance en lemming lors de ces années.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23209
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28451.pdf22.39 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.