Effet de préparations thérapeutiques d'immunoglobulines humaines sur la réponse immunitaire

Authors: Aubin, Éric
Advisor: Bazin, RenéeDarveau, André
Abstract: Les préparations thérapeutiques d'immunoglobulines humaines (IglV) sont utilisées depuis plusieurs années dans le traitement des maladies auto-immunes. Selon certaines études, l'effet immuno-régulateur des IglV pourrait être attribuable à leur capacité d'induire la modulation de cytokines impliquées dans la régulation des leucocytes et la réponse immunitaire. Or, les mécanismes attribuables à ces modulations demeurent mal compris et controversés. Afin de faire la lumière sur ce sujet, nous avons d'abord analysé l'effet des IglV sur l'expression de plusieurs cytokines cibles dans un modèle murin de thrombocytopenic immune (PTI), une maladie auto-immune caractérisée par le développement d'auto-anticorps et la destruction des plaquettes opsonisées par phagocytose. Selon nos résultats, l'injection d'IglV permet, tel qu'il est observé chez l'humain, de réduire la destruction des plaquettes induite dans le modèle de PTI murin. Cependant, aucune modulation significative des cytokines mesurées n'a été observée dans ce modèle. D'autre part, en bloquant la phagocytose des plaquettes dans la PTI, les IglV pourraient avoir une incidence sur la présentation antigénique CMH-II dépendante et affecter à long terme la réponse auto-immune et celle de cytokines associées à l'activation des lymphocytes T CD4+. Nous avons donc évalué l'effet des IglV sur la réponse immune adaptative humorale à l'aide de souris immunisées à l'ovalbumine (OVA) et caractérisé leur effet sur l'activation des lymphocytes T à partir d'un modèle de présentation antigénique. Selon nos résultats chez la souris, l'injection d'IglV réduit la production d'anticorps spécifiques de 50% et la sécrétion de cytokines reliées à l'activation des lymphocytes T CD4+ OVA spécifiques dont 1TL-2, 1TL-4, l'IFN-y et 1TL-10. De plus, nous avons démontré que les IglV bloquaient la présentation antigénique chez les cellules présentatrice d'antigènes (CPAs) : d'une part, les IglV, par le blocage des récepteurs Fc, empêchent l'internalisation d'antigènes sous forme de complexes immuns chez la CPA et d'autre part, les IglV réduisent la présentation d'antigènes natifs par un mécanisme de compétition intracellulaire. Donc, en réduisant la présentation antigénique chez les CPAs, les IglV pourraient alors inhiber l'activation de lymphocytes T CD4 + auto-réactifs et la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires impliquées dans le développement de maladies auto-immunes comme la PTI.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2011
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23056
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28471.pdf48.39 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.