Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle : modes d'expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980

Authors: Gilbert, Dale
Advisor: Daigle, Johanne
Abstract: La culture urbaine en milieu populaire québécois se transforme au cours de la seconde moitié du XXe siècle. L’espace urbain et les modes de vie entrent, en effet, dans une période de mutations : développement des banlieues, opérations de rénovation urbaine à moyenne ou à grande échelle, apparition des grandes surfaces et des centres commerciaux, accroissement de la mobilité socioprofessionnelle et du pouvoir d’achat, amélioration du confort domestique, possession de plus en plus répandue d'une automobile, diffusion de nouvelles valeurs (individualisme grandissant, pratique religieuse et soumission à l'influence religieuse en déclin), etc. Cette thèse examine ces transformations de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec entre 1930 et 1980; plus précisément l’évolution de l’expérience du quartier et de la ville de ses résidants qui ne le quittèrent pas, du moins définitivement, ou qui vécurent ces changements en tout ou en partie avant de le faire. Une enquête orale menée auprès de trente hommes et femmes ayant demeuré dans ce quartier pendant la période étudiée est au cœur de la démarche méthodologique. Nous avons examiné quatre facettes d’une culture urbaine qui nous sont apparues les plus susceptibles de révéler l’essence de l’expérience du quartier et de la ville. Il s’agit des trajectoires résidentielles, des pratiques associées à la consommation et aux loisirs, aux divertissements et à la vie communautaire et associative, des sociabilités et finalement du rapport identitaire à l’espace vécu et des représentations sur le milieu de vie et sur les autres espaces urbains. L’évolution de cette expérience entre 1930 et 1980 révèle une part notable de libre choix dans les trajectoires résidentielles, une redéfinition des rapports à la proximité et à l’accessibilité physique, un étiolement des sociabilités et la place centrale que conserve la paroisse au cœur du rapport identitaire à l’espace vécu et des représentations sur le milieu de vie et sur d’autres espaces urbains. Des facteurs modelant cette expérience traversent plusieurs des quatre facettes étudiées, soit les revenus des ménages, l’homogénéité sociodémographique et socioéconomique du quartier Saint-Sauveur, la localisation de ce dernier dans la ville de même que l’institution paroissiale.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2011
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22985
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28828.pdf9.8 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.