Vertiges métropolitains : enquêtes sur les déséquilibres dans les métropoles modernes

Authors: Jacques, Olivier
Advisor: Teyssot, Georges
Abstract: Les grandes métropoles sont des lieux entendus d'instabilités et de démesure. La théorie sociale et architecturale sur les 'grandes villes' trouve un déséquilibre équivalent dans la condition psychologique métropolitaine. Le corps humain, naturellement éveillé aux moindres sons ou mouvements, se retrouve forcé, dans la cohue et la congestion urbaine, à une attitude inconsciemment blasée. Cette résistance contre la sur-stimulation devient un acte de distanciation intellectuelle, un décalage mental entre l'individu et la foule, l'individu et la ville, et entre l'individu et sa propre subjectivité. Au-delà du blasé se trouve la vie aliénée décrite par Georg Simmel : la vie sous la structure hautement organisée de la ville d'argent et d'échanges. Cette recherche regarde ensuite les produits de modernisation de trois grandes capitales de la modernité, soit Paris, Berlin et New York, y montrant l'évolution de la rationalité moderne avec les grands boulevards, les foules, les monuments, les expositions, la neurasthénie, l'électricité, les gratte-ciels ou les amusements. Un vertige métropolitain devient une situation de transgression urbaine, un asynchronisme entre la subjectivité et la métropole rationnelle de la modernité.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2011
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22688
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28161.pdf61.67 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.