La mobilisation du concept de bien commun par des étudiantes et des étudiants du collégial dans une discussion portant sur une controverse sociotechnique

Authors: Jobin, Bernard
Advisor: Desautels, Jacques
Abstract: Cette thèse vise à documenter la façon dont des groupes d'étudiants du collégial appréhendent la controverse sociotechnique portant sur la fluoration de l'eau potable. Aux fins de la production des données, ces jeunes ont été invités à délibérer dans le cadre de deux entretiens de groupe (focus groups) dont le point de départ était la lecture d'une vignette présentant des données susceptibles de soutenir l'une ou l'autre des positions envisageables, soit son acceptation ou son refus. L'analyse des discours élaborés lors de ces entretiens a été réalisée selon une approche interactionniste et avec les outils proposés, entre autres, par Potter (1996) et Billig (1996). Elle a rendu possible, dans un premier niveau d'analyse, le repérage des ressources discursives et des procédés rhétoriques qu'ils ont mobilisés pour construire leur discours. Dans le cadre d'un deuxième niveau d'analyse, elle a permis de repérer les ressources discursives et les procédés rhétoriques mobilisés pour évoquer et configurer la problématique du bien commun. L'analyse soutient que ces étudiants sont capables de s'approprier une controverse sociotechnique comme celle de la fluoration de l'eau potable, d'en dégager les principaux enjeux et de soutenir une position en évoquant des arguments associés à la problématique du bien commun.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2011
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22625
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28037.pdf158.24 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.