Développement d'une approche de cartographie participative et consensuelle de zones à haute valeur aux fins d'un aménagement écosystémique et intégré d'un territoire forestier

Authors: Oba Meye, Hugues Stéphane
Advisor: Roche, StéphaneBélanger, Louis
Abstract: L’aménagement écosystémique a été recommandé lors de la commission d’étude sur la gestion de forêt publique québécoise (2004) pour être au cœur de la gestion des forêts du Québec. Selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Il vise, par une approche écologique appliquée à l’aménagement forestier, à assurer le maintien de la biodiversité et de la viabilité de l’ensemble des écosystèmes forestiers en répondant aux besoins socioéconomiques, ceci dans le respect des valeurs sociales liées au milieu forestier. Pour appliquer un tel mode de gestion dans la province, le gouvernement a voulu d’abord tester son approche à travers le projet d’aménagement écosystémique de la réserve faunique des Laurentides. Bien entendu, ce projet visait également de développer et tester des outils de mise en œuvre de l’aménagement écosystémique, mais aussi de développer une approche en matière d’acceptabilité sociale. En début du projet, à la suite des premiers portraits réalisés sur le territoire de la réserve faunique des Laurentides, il est apparu difficile à court terme d’appliquer l’aménagement écosystémique sur tout le territoire à cause de son besoin de restauration, des décennies d’interventions forestières ayant transformé l’état de la régénération et du couvert forestier en général. Face à ce défi, le projet a opté d’agir en premier lieu sur les secteurs névralgiques. Comment ces lieux ont-ils été déterminés? Quels sont les critères qui ont été utilisés? Quels étaient les acteurs impliqués? Comment ont-ils travaillé? Quel a été le résultat de cet exercice? Ce mémoire vise à présenter la méthode de cartographie participative et consensuelle des zones à haute valeur qui a été utilisée. Il revient sur les grandes étapes de cette cartographie, les choix stratégiques qui ont été pris tout au long du processus de cartographie participative des zones à haute valeur. Cette cartographie renseigne sur les endroits qui nécessitent une vitesse de mise en œuvre et de restauration plus rapide de l’aménagement écosystémique. Ce processus de cartographie participative des zones à haute valeur a été évalué par les participants de cette étude. Les résultats démontrent qu’il y a eu quasi-consensus de la démarche et de l’outil élaboré, mais aussi les limites de l’exercice.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2011
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22518
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28022.pdf5.85 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.