Les maladies parodontales représentent-elles un facteur de risque pour les accouchements prématurés associés à une infection/inflammation foetale?

Authors: Morand, Marianne
Advisor: Chandad, FatihaBujold, Emmanuel
Abstract: L'objectif de cette étude cas-témoin est d'examiner la relation entre les maladies parodontales et la prématurité à moins de 34 semaines, et de définir leur association à l'inflammation foetale ou placentaire. Dans cette étude, 50 femmes ayant accouché prématurément à la suite d'un travail spontané ou une rupture prématurée des membranes, ont été comparées à 100 femmes ayant accouché à terme. L'examen parodontal post-partum, la mesure d'IL-6 dans le sang du cordon ombilical et l'examen histopathologique des membranes foetales ont été effectués. Les résultats de cette étude n'ont pas révélé d'association entre les naissances prématurées, accompagnée ou non de chorioamnionite, et la présence de maladie parodontale. Nous avons par contre observé que la prématurité était plus souvent associée à une éducation moins avancée (p=0,046) et à la présence de chorioamnionite pathologique (p[plus petit]0.01). En conclusion, la prématurité est fortement associée à la présence de chorioamnionite, mais pas à la présence de maladies parodontales.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2011
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22479
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28167.pdf25.29 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.