Le joueur pathologique d'appareils de loterie vidéo : un système non-régulé?

Authors: Lalande, Daniel
Advisor: Ladouceur, Robert
Abstract: De nombreux joueurs pathologiques (JP) consacrent plus de temps et d'argent qu'ils ne peuvent se le permettre aux appareils de loterie vidéo (ALV). Ils rapportent éprouver beaucoup de difficulté à restreindre leurs dépenses au jeu. Ils affirment ne pas pouvoir se contrôler. Divers modèles d'autorégulation du comportement en psychologie, qui décrivent les mécanismes d'échec à l'autocontrôle, se sont inspirés de la cybernétique. Basée sur un modèle cybernétique, cette thèse vise à expliquer pourquoi les JP dépensent relativement plus de ressources (temps et argent) aux ALV que les joueurs non-pathologiques (JNP). Selon ce modèle, les JP peuvent dépenser plus de temps et d'argent pendant une séance typique de jeu que les JNP s'ils ne se fixent pas de limites pour le jeu. D'autre part, même s'ils se fixent des limites, les JP peuvent dépenser plus que les JNP si leurs limites sont plus élevées ou s'ils ne respectent pas leurs limites pour le jeu. Une méthode mixte a été utilisée afin de tester quantitativement ces hypothèses et explorer qualitativement le mécanisme qui sous-tend le comportement d'autorégulation des joueurs. Des entrevues individuelles semi-structurées portant sur la gestion du temps et de l'argent pendant une séance typique de jeu aux ALV ont été menées auprès de dix JP et dix JNP (échantillon pilote) et 33 JP et 32 JNP (échantillon principal). Les résultats montrent que la majorité des JP et des JNP se fixent une limite d'argent pour leur séance de jeu. Toutefois, les JP se fixent une limite d'argent plus élevée que les JNP et la respectent moins souvent que ces derniers. Les résultats montrent aussi que la limite d'argent fixée pour le jeu prédit le montant dépensé au jeu. De plus, le montant dépensé au-delà de cette limite prédit le nombre de critères diagnostiques qu'endossent les joueurs. Une analyse de contenu d'un sous-échantillon d'entrevues transcrites a aussi permis de dégager quatre types de limites pour une séance de jeu : explicite, implicite, externe et interne. Une opérationnalisation de l'autocontrôle au jeu d'ALV en termes du respect de limites est discutée.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22260
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27821.pdf20.51 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.