L'esthétique de la violence dans les contes et nouvelles de Maupassant

Auteur(s): Simard, Julie
Direction de recherche: Pinson, Guillaume
Résumé: Le XIXe siècle français se caractérise par plusieurs révolutions et évolutions qui changent tantôt brutalement, tantôt graduellement plusieurs sphères de la société. Notamment, dans le grand mouvement de libéralisation qui parcourt l'ensemble du siècle, l'essor des journaux et leur popularité grandissante ont, sans conteste, des répercussions importantes sur la société et sur l'imaginaire social. Au sein de cet imaginaire, la violence est depuis longtemps présente, et tout particulièrement dans la littérature française. Avec la Révolution de 1789, qui marque durablement le siècle suivant, et l'importance grandissante des journaux qui exploitent les histoires violentes - dont le fait divers est la quintessence médiatique - celles-ci fascinent de plus en plus le lectorat, tandis que la littérature se laisse influencer par l'imaginaire social et l'emprise des journaux. Cet attrait pour la violence se remarque en particulier dans les contes et nouvelles de Maupassant, qui feront l'objet d'une analyse soutenue dans ce mémoire. Ce dernier vise à démontrer de quelles façons l'auteur normand représente la violence et quels liens elle entretient avec les journaux et l'imaginaire social de son temps. Découpé en trois chapitres, le travail étudie d'abord la représentation de la guerre, puis celle des femmes et de la violence, et s'attarde enfin aux contraintes médiatiques qui pèsent sur le texte maupassantien.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2010
Date de la mise en libre accès: 17 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22248
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
27798.pdfTexte28.71 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.