L'identité bagaude aux IIIe et Ve s. : mouvements de population, révoltes isolées, continues ou concertées?

Authors: Drouin, Isabelle
Advisor: Hermon, Ella
Abstract: Une première rébellion dite bagaude éclate vers 285 en Gaule. Ce terme de bagaudae/bacaudae est à nouveau employé pour qualifier des révoltes paysannes en Gaule et en Tarraconaise lors de la première moitié du Ve s. Ces mouvements ruraux demeurent peu connus des historiens, puisque les sources anciennes demeurent laconiques et imprécises. En outre, le peu d'informations qui nous a été transmis par les Anciens fut souvent déformé par les idéologies de divers courants historiographiques (nationalistes, socialistes, etc.). Dans un premier chapitre, des critères identitaires pour la révolte du IIIe s. sont cernés en respectant la chronologie et en s'aidant d'autres exemples historiques. Notre analyse intègre les concepts de mémoire historique, de la représentation et de l'identité dynamique au coeur de cette problématique. Le second chapitre se concentre sur les origines sociales et géographiques des individus composant la révolte du IIe s au moyen des sciences historiques, archéologiques et paléoenvironnementales. La question de la gestion sociale tardive des ressources naturelles rurales y est brièvement introduite. A chaque partie, l'on révise la longue historiographie au sujet des bagaudes, donc cette étude peut servir d'introduction utile. Au terme de cette analyse, une image plus réaliste et romanisée des bagaudes du IIIe s. apparaît. Ce soulèvement paysan éphémère ne toucha qu'une partie des Gaules et était organisé par deux chefs en cavalerie et en infanterie. La perception subjective des auteurs aristocrates est expliquée, ce qui éclaire des passages obscurs et explique certains stéréotypes portant sur les bagaudes. Le terme de bagaudes parait avoir été employé à divers usages par les acteurs anciens, et donc avoir porté au moins deux identités différentes. Il n'y eut pas de continuité du mouvement rebelle bagaude à travers tout le Bas-Empire. En effet, l'identité bagaude/bacaude fut d'abord revendiquée par les révoltés eux-mêmes au IIIe s., puis transformée en contre-exemple idéologique au IVe s. avant de servir à dénoncer des provinciaux déviants au Ve s.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22215
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27730.pdf58.55 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.