Fonctions de l'hippocampe dans le conditionnement de trace appétitif

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorDoré, François-Y.-
dc.contributor.advisorGoulet, Sonia-
dc.contributor.authorThibaudeau, Geneviève-
dc.date.accessioned2018-04-17T21:08:23Z-
dc.date.available2018-04-17T21:08:23Z-
dc.date.issued2010-
dc.identifier.other27383-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/22045-
dc.description.abstractPlusieurs neuropathologies et le vieillissement normal peuvent affecter le système hippocampique de mémoire. Le conditionnement de trace est une situation expérimentale utilisée pour modéliser les effets d'un dommage hippocampique sur la mémoire. Les données disponibles provenant de ce paradigme sont issues des situations aversives et, jusqu'à tout récemment, aucune étude ou expérience n'avait eu recours au conditionnement de trace appétitif. De plus, il n'existe aucune recension systématique des écrits scientifiques sur les effets de dommages hippocampiques sur le conditionnement de trace appétitif ou aversif. Le but de cette thèse est d'explorer la fonction de l'hippocampe dans le conditionnement appétitif de trace et de faire la synthèse des données sur les situations appétitives et aversives. Un dommage à l'hippocampe nuit à l'acquisition, à l'expression et à la rétention d'une réponse conditionnelle (RC) aversive quand une trace sépare le stimulus conditionnel (SC) du stimulus inconditionnel (SI). Les données empiriques issues des cinq expériences de cette thèse arrivent à des conclusions différentes. En effet, il n'y a aucune différence dans l'acquisition du conditionnement de trace de la réponse de lapement chez des rats contrôles et des rats avec une lésion excitotoxique de l'hippocampe dorsal, de l'hippocampe ventral, ou de tout l'hippocampe. Les expériences subséquentes tentent d'expliquer cette absence de déficit. Elles démontrent que dans un conditionnement de trace appétitif où la trace est plus longue que le SC, comme dans le conditionnement de trace aversif, les rats avec une lésion complète de l'hippocampe acquièrent la RC aussi rapidement que des rats avec une lésion simulée. Dans une autre expérience, la performance de rats lésés à l'hippocampe ne diffère pas de celle de rats contrôles dans un conditionnement de trace appétitif où le SI, et les éléments motivationnels qui lui sont associés, n'apparaissent que dans la cage de conditionnement, comme dans les situations aversives. Les résultats obtenus suggèrent donc que les substrats neuronaux des conditionnements de trace aversif et appétitif sont distincts. Ceci est plausible puisque ces situations d'apprentissage se différencient par plusieurs dimensions, comme les processus motivationnels. Ces différences expliqueraient pourquoi l'hippocampe joue un rôle dans une situation (aversive) et non l'autre (appetitive).en
dc.format.extentviii, 9-154 f.-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationBF 20.5 UL 2010 T424-
dc.titleFonctions de l'hippocampe dans le conditionnement de trace appétitiffr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated2018-04-17T21:08:23Z-
dc.subject.rvmHippocampe (Cerveau) -- Lésions et blessures -- Aspect psychologiquefr_CA
dc.subject.rvmComportement d'appétence (Éthologie)fr_CA
dc.subject.rvmConditionnement classiquefr_CA
dc.subject.rvmRats (Animaux de laboratoire) -- Physiologiefr_CA
dc.subject.rvmApprentissage chez les animauxfr_CA
dc.identifier.bacTC-QQLA-27383-
bul.identifier.controlNumbera1998267-
etdms.degree.nameThèse. Psychologiefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27383.pdf39.35 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.