Écologie du kiang au Ladakh : sélection des ressources, approvisionnement et comportement social d'un équidé méconnu du plateau tibétain

Authors: St-Louis, Antoine
Advisor: Côté, Steeve D.
Abstract: À ce jour, les équidés ont reçu peu d'attention de la part de la communauté scientifique comparativement aux ruminants. Les équidés ont un système digestif distinct, occupent une grande variété d'écosystèmes et ont une organisation sociale complexe. Or, les facteurs déterminants à la base de leur écologie sont encore mal compris. Au cours de cette étude, nous avions pour but de comprendre quelles étaient les implications écologiques et comportementales pour un équidé sauvage méconnu, le kiang (Equus kiang), de vivre dans un des milieux les plus rigoureux de la planète, soit le plateau tibétain. Nous avons d'abord procédé à une revue de littérature complète, ce qui a permis de constater le manque de connaissances liées à son écologie et sa conservation à long terme. Afin de pallier à ce manque, nous avons étudié une population d'environ 250 kiangs entre 2003 et 2005 au Ladakh, dans le Nord de l'Inde, afin de mieux comprendre les facteurs influents sur la sélection des ressources, le comportement d'approvisionnement et les aspects sociaux du comportement chez cette espèce. En utilisant une approche hiérarchique intégrant plusieurs échelles spatio-temporelles, nous avons d'abord démontré que la sélection des ressources chez le kiang est influencée à la fois par l'abondance et la qualité des plantes et varie d'une échelle spatiale à l'autre. Nous avons ensuite démontré que les kiangs ajustent leur stratégie d'approvisionnement à plusieurs échelles temporelles de façon à augmenter l'ingestion de plantes de bonne qualité nutritionnelle. Par exemple, les kiangs avaient une prise alimentaire plus élevée sur des plantes de bonne qualité, mais inversement ils s'alimentaient plus longtemps lorsque les plantes étaient de moins bonne qualité, possiblement pour compenser une prise alimentaire instantanée diminuée. Finalement, nous avons montré que les individus dans les groupes étaient synchrones. La vie en groupe pour les mâles et la vie en groupe avec des jeunes pour les femelles pourrait induire un coût chez les adultes en diminuant le temps passé en alimentation. Dans son ensemble, notre étude permet de jeter un éclairage nouveau sur l'écologie des équidés vivant dans des milieux fortement saisonniers et ouvre de nouvelles perspectives pour la conservation des espèces fauniques du plateau tibétain. Par ailleurs, notre étude constitue le premier effort de recherche approfondi sur l'écologie du kiang en nature.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/22033
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27041.pdf45.25 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.