Adaptations culturelles : une méta-analyse d'efficacité clinique

Authors: Mihaita Sava, Carmen
Advisor: Lavallée, M.
Abstract: Ce n'est que récemment que la culture a pris une place importante dans les interventions proposées aux personnes migrantes. La population migrante est à risque de rencontrer un double défi lors du développement des problèmes de santé comme la dépression, la douleur chronique et d'autres manifestations psychosomatiques durant le parcours migratoire. D'une part, les migrants doivent faire face à un système de santé développé selon les besoins de la population d'accueil et d'autre part, la signification de leurs plaintes peut faire référence à un système différent de représentations culturelles de la maladie et des soins envisagées dont ils sont les détenteurs. L'objectif de cette recension systématique consiste en l'identification des significations particulières concernant les pathologies mentionnées et des interventions proposées à l'occasion de l'identification de ces plaintes parmi les personnes migrantes. Les d'interventions retenues pour cette étude se caractérisent par leur brièveté, la prise en compte d'éléments culturels particuliers et elles sont proposées comme un adjuvant, à titre d'adaptation culturelle aux pratiques thérapeutiques habituelles dans le réseau de santé. Les niveaux de dysfonctionnement et de détresse psychologique sont mesurés par des questionnaires auto rapportés utilisés auprès de la population d'accueil. Parmi les 456 études qualitatives et quantitatifs qui font état des avancées théoriques et pratiques, ne sont retenues que trois études qui ont comme exigence méthodologique l'ajout d'un groupe contrôle aléatoire. Deux études montrent l'efficacité modérée (0,42) des adaptations culturelles sur la diminution du stress. Ces interventions favorisent surtout la sortie du patient d'une attitude de passivité vers son implication active dans le processus de guérison. Dans l'ensemble, si on cible plus précisément la réduction des symptômes somatiques, les trois études montrent que l'efficacité est présente dans une moindre proportion (0,28), seulement chez un peu plus du cinquième de la population, dû au maintien de la douleur chronique. En conclusion, bien qu'une des méta-analyses apporte des données en faveur d'une efficacité clinique d'ampleur réduite, les deux autres méta-analyses montrent que cette efficacité se manifeste surtout par l'augmentation de la qualité de vie perçue, ce n'exclue pas pour autant que les mesures du stress soient plus sensibles aux améliorations que les mesures d'intensité des plaintes subjectives. D'autres recherches sont souhaitables pour analyser comment les adaptations culturelles influencent les facteurs psychologiques, comme le stress acculturatif, qui entretiennent des pathologies durant le parcours migratoire. Enfin, on entrevoit la nécessité de rechercher de nouveaux instruments de mesure capables de saisir ce qui devient significatif sur le plan clinique dans un contexte de mutations conceptuelles de certaines pathologies et des rôles joués par les symptômes.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21938
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27332.pdf14.29 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.