Des ruraux en ville : une facette des migrations internes dans la vallée du Saint-Laurent : itinéraire et destin des migrants de provenance rurale établis à Québec en 1744

Authors: Migneault, Joanie
Advisor: Laberge, Alain
Abstract: Soupçonné par une poignée d'historiens et décrié par les autorités coloniales du temps, l'apport de la population de provenance rurale à la composition de la ville de Québec, sous le Régime français, est bien réel. À partir du dénombrement paroissial de 1744, réalisé à l'échelle de la capitale coloniale, il est possible d'établir qu'un cinquième de la population urbaine provient de la campagne laurentienne. C'est d'abord au niveau du développement colonial qu'il faut chercher à expliquer cette présence en ville. Relevant avant tout d'une initiative individuelle, l'expérience migratoire s'enracine également dans le vécu de ses acteurs : c'est pourquoi, notamment, des femmes plus que des hommes, et des jeunes plus que des vieux, y participent. Par ailleurs, des caractéristiques propres à la ville et à la population de Québec au XVIIe siècle, mais surtout au XVIIIe, ont vraisemblablement concouru à l'installation de migrants. Finalement, la famille intervient toujours de façon plus ou moins sensible dans ce mouvement migratoire, ce que l'on perçoit notamment par la tendance qu'ont une majorité de migrants à se regrouper dans leur ville d'élection.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21937
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26926.pdf52.38 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.