L'imaginaire éthique et professionnel des évaluateurs au Canada

Authors: Malu Mande, Roger
Advisor: Jacob, Steve
Abstract: Dans un contexte de la gestion efficace des services tant publics que privés, l'évaluation s'est avérée comme un outil indispensable permettant de garantir la réalisation d'objectifs que les dirigeants se sont fixés et surtout d'en améliorer les résultats. Cependant, force est de constater que la fonction d'évaluateur est pratiquée par des professionnels de diverses disciplines et n'ayant pas forcément la formation et/ou les qualifications d'évaluateur. La présente recherche tente de résoudre ce problème en répondant notamment aux interrogations suivantes : Qui est digne de pratiquer l'évaluation ? En d'autres termes, quels sont les critères de base que doit remplir un évaluateur dit "professionnel" ? Ce qui nous permettra d'aborder l'aspect éthique et professionnel de la "profession d'évaluateur". Ainsi donc, nous montrerons que les critères d'appartenance à la profession d'évaluateur et qui définissent le mouvement de professionnalisation de ladite profession sont, entre autres, le temps consacré à l'exercice de la profession, les règles d'activité, la formation, l'appartenance à des groupes ou ordres professionnels, l'existence d'un code d'éthique et de déontologie, l'utilisation des méthodes de travail rigoureuses et particulières à la profession. Nos résultats montrent également des différences significatives dans l'exercice de la profession d'évaluateur entre différentes catégories d'évaluateurs notamment consultants versus fonctionnaires, hommes versus femmes, Québec versus le reste du Canada, évaluateurs expérimentés versus moins expérimentés.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21922
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27600.pdf33.16 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.