Impact des systèmes de gestion des lisiers sur la contamination en microorganismes des porcheries et des producteurs de porcs

Authors: Létourneau, Valérie
Advisor: Duchaine, Caroline
Abstract: Les porcheries de l'est du Canada gèrent les lisiers à l'aide de systèmes conventionnels, de systèmes de litières et de systèmes de séparation à la source. Nous avons évalué l'impact de ces différents systèmes de production sur la présence de bactéries, d'actinomycètes, de moisissures, de bactéries et de parasites pathogènes zoonotiques et de gènes de résistance à la tetracycline et à la vancomycine dans les lisiers et dans les bioaérosols. L'impact de l'exposition des producteurs de porcs aux bioaérosols des porcheries a de même été investiguée par la recherche de bactéries pathogènes zoonotiques et de gènes de résistance à la tetracycline et à la vancomycine dans la flore nasopharyngée. La présence de litières dans les porcheries n'influe pas sur les concentrations en bactéries et en parasites pathogènes zoonotiques des déjections. Le compostage des litières est incomplet. Les systèmes de séparation à la source concentrent les bactéries pathogènes zoonotiques cultivables dans les fractions solides des lisiers. Les bactéries pathogènes y survivront potentiellement plus longtemps dû à la présence d'une plus forte concentration en solides. Les bioaérosols des systèmes de litières sont les plus contaminés en microorganismes cultivables (bactéries mésophiles, E. coli, actinomycètes thermotolérantes, moisissures) et sont généralement constitués d'espèces d'Aspergillus. La nature des moisissures aérosolisées est par contre plus diversifiée dans les deux autres systèmes de production (Cladosporium, Pénicillium, Scopulariopsis). Des gènes de résistance à la tetracycline sont également présents dans les bioaérosols des porcheries canadiennes et, pour le gène tetG, en plus fortes concentrations dans les systèmes de litières. Les gènes de résistance à la tetracycline sont de même présents chez des isolats cultivables de bactéries pathogènes zoonotiques. Les bioaérosols des systèmes de séparation à la source sont parmi les moins chargés en microorganismes cultivables, en poussières et en endotoxines totales et semblent alors moins nocifs pour la santé respiratoire des travailleurs. La flore nasopharyngée des producteurs de porcs est contaminée par des bactéries pathogènes zoonotiques et par des bactéries résistantes à la tetracycline. Les bioaérosols pourraient donc être une voie de transmission possible d'infections et de bactéries résistantes aux antibiotiques des porcs aux humains et, par la suite, des travailleurs à la famille.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2010
Open Access Date: 17 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21855
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27567.pdf47.39 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.