Comportements d'élimination de vaches laitières gardées en stabulation libre

Authors: Villettaz Robichaud, Marianne
Advisor: Pellerin, Doris; Passillé, Anne-Marie de
Abstract: Les déjections des bovins laitiers sont à la source ou contribuent à de nombreux problèmes d'hygiène dans les étables, ainsi qu'à des problèmes de santé tant pour les animaux que pour les humains. Au niveau environnemental, le mélange des fèces et de l'urine entraîne la libération d'ammoniac volatil, un gaz acide qui participe, entre autres, à la formation du smog et au réchauffement climatique global. Malheureusement, peu d'informations récentes sont disponibles au sujet des comportements d'élimination des vaches laitières gardées en stabulation libre. Nous avons donc observé les comportements d'élimination de 77 vaches laitières Holstein (jours en lait : 113,5 ± 32,0; poids : 638,0 ±71,0 kg) pour une période de 2 (n=48) ou 5 (n=29) jours. Nous avons noté de grandes variations dans la fréquence journalière d'élimination entre les vaches. La fréquence moyenne de défécation est de 11,9 fois par jour, mais varie de 3 à 36 alors que la fréquence quotidienne moyenne de miction est de 7,9 et varie de 2 à 19. Nous n'avons pas trouvé de corrélation entre différents paramètres de production (poids, âge, production, consommation) et la fréquence d'élimination. Pour ce qui est de l'utilisation de l'espace par les vaches pour déféquer et uriner, nous avons observé que certains endroits de l'enclos ou position des vaches tel que ±debout dans la stalle¿ étaient utilisés plus fréquemment pour l'élimination considérant le temps passé à ces endroits par les animaux. D'un autre côté, peu de recherches ont été réalisées sur le potentiel de dressage des bovins laitiers en regard de leurs comportements d'élimination. Ceci pourrait pourtant être une méthode efficace pour séparer l'urine et les fèces dès la production afin de limiter la libération d'ammoniac volatil. Nous avons effectué 3 séries de tests à l'aide de 12 vaches laitières multipares (jours en lait : 137,5 ± 17,5; parité : 3,3 ± 1,5) afin de déterminer s'il est possible de les stimuler à déféquer sur commande à l'aide d'écoulement d'eau ou de bains de pied. Lors du premier test, les vaches ont déféqué plus souvent lorsqu'elles ont traversé le bain de pied rempli d'eau par rapport à celui qui était vide (Test des signes : P = 0,04). Le deuxième test constituait à faire tenir les vaches 2 minutes dans un bain de pied vide, rempli d'eau ou rempli d'eau en mouvement. Le troisième test constituait à faire tenir les vaches 2 minutes dans un bain de pied soit vide avec un jet d'eau, avec un jet d'air ou avec aucun jet sur les pieds. Pour ces 2 tests, nous n'avons pas observé de différence entre les traitements (Test des signes : P > 0,10). Finalement, lorsque nous avons effectué, avec les mêmes vaches, une répétition du test 1 après les tests 2 et 3, nous n'avons pas trouvé de différence significative entre les 2 traitements (Test des signes : P > 0,10), montrant que l'augmentation de défécation obtenue précédemment était peut-être stimulée par la nouveauté. Il faut donc continuer à faire de la recherche sur d'autres possibilités de modification des comportements d'élimination en utilisant les connaissances acquises lors de cette recherche.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21565
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27274.pdf22.66 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.