La recolonisation spontanée des bancs d'emprunt et essais de restauration à l'aide de bryophytes et de lichens

Authors: Hogue-Hugron, Sandrine
Advisor: Poulin, MoniqueRochefort, Line
Abstract: La présence des bancs d'emprunts, utilisés comme sablières et gravières lors de la construction de routes dans la forêt boréale, est problématique. Les facteurs influençant la colonisation naturelle des plantes dans ces milieux ont d'abord été étudiés. Les résultats indiquent que la physicochimie et l'humidité du sol ont la plus grande influence. De plus, les bryophytes et les lichens sont les principaux colonisateurs primaires des bancs d'emprunt. Nous avons donc émis l'hypothèse que l'introduction de ces plantes invasculaires pourrait accélérer la végétalisation des bancs d'emprunt. Trois expériences de restauration à l'aide de bryophytes et de lichens ont été mises en place. Les résultats de ces expériences montrent que l'établissement des bryophytes et des lichens à partir de fragments est possible en une saison de croissance. L'ajout d'un paillis de paille a eu un effet négatif sur leur établissement.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21480
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27411.pdf29.36 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.