Incorporation de cellules de Schwann dans un guide nerveux reconstruit par génie tissulaire

Authors: Gaudreault-Morin, Saïda
Advisor: Berthod, François
Abstract: Suite à une lésion nerveuse majeure, la régénération du système nerveux périphérique est difficilement obtenue de façon naturelle. La continuité de nerfs importants doit couramment être rétablie de façon chimrgicale et la méthode de choix utilisée implique la greffe d'un nerf sain autologue de moindre importance, engendrant des déficits sensitifs chez le patient traité. Depuis des dizaines d'années, on tente de créer des guides nerveux alternatifs pouvant égaler ou surpasser la qualité de régénérescence nerveuse produite par l'utilisation de nerfs autologues. L'apparition de divers types de guides nerveux remplis de substances telles que des cellules de Schwann, des cellules souches ou encore des facteurs de croissance est une option intéressante pour une thérapie alternative aux greffes nerveuses. Dans cette étude, nous avons évalué la capacité d'un nouveau guide nerveux entièrement biologique à soutenir une croissance dirigée des cellules de Schwann. Un guide nerveux à la fois souple et solide, rapidement disponible et pouvant éliminer tout recours à l'immunosuppression chez le patient à greffer a été créé. Ce guide nerveux est constitué d'un tube externe et de bandes internes de matrice entièrement constituées de fibroblastes et de leur sécrétion matricielle. Il permet une croissance dirigée des différents types cellulaires qui y sont ensemencés et la création d'un réseau intrinsèque de pseudo-capillaires lors de son utilisation sous la forme vivante. Afin de coloniser la matrice interne du guide nerveux à l'aide de cellules de Schwann autologues tout en éliminant tout recours à une biopsie de nerf sain, nous avons différencié des cellules souches retrouvées dans la peau normale humaine en cellules de Schwann. Après cinq jours dans un milieu de différenciation, les cellules transformées ont exprimé certains marqueurs précoces des cellules de Schwann dont la protéine S100β, le récepteur aux neurotrophines p75NTR ainsi qu'un marqueur de cellules souches en différenciation, la nestine.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21464
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27360.pdf19.7 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.