Eating behaviours and body weight in adolescents

Authors: Gallant, Annette
Advisor: Drapeau, VickyTremblay, Angelo
Abstract: La plus grande augmentation de la prévalence d'obésité au Canada se retrouve parmi les adolescents. L'obésité chez les jeunes est associée à des problèmes de santé pendant l'adolescence et, parce qu'elle augmente fortement les chances d'être obèse à l'âge adulte, elle est aussi associée à des problèmes de santé plus tard dans la vie. Il y a plusieurs facteurs responsables de cette épidémie d'obésité. Les comportements alimentaires sont un aspect associé avec le poids chez les adultes, et moins connus, chez les jeunes. Le Three-Factor Eating Questionnaire, qui mesure le niveau de restriction, désinhibition et la susceptibilité à la faim, est le questionnaire le plus utilisé en recherche pour évaluer les comportements alimentaires. Toutefois, ce questionnaire n'a pas été beaucoup utilisé chez les adolescents et il n'y a aucune étude qui a mesuré les sous-échelles de comportements alimentaires chez cette population. Cette étude avait comme objectif d'identifier les comportements alimentaires associés au poids corporel chez un groupe d'adolescents faisant partie de l'Étude des familles de Québec. Le contrôle rigide, la désinhibition et la susceptibilité aux émotions étaient positivement associés à l'indice de masse corporelle (IMC; p < 0.05). L'association entre l'IMC et le contrôle rigide était plus forte pour les filles tandis que l'association entre l'IMC et la désinhibition était plus forte chez les garçons. Pour comparer l'interaction entre les comportements alimentaires et le poids corporel, les adolescents ont été classifies en catégories selon leur niveau de contrôle rigide et leur désinhibition. Les adolescents qui présentaient les plus hauts scores pour ces deux comportements avaient un IMC plus élevé (p < 0.05). La restriction flexible n'était pas associée à l'IMC chez ce groupe d'adolescents. La susceptibilité à la faim était le seul comportement alimentaire qui était relié à l'apport calorique. Les adolescents avec un surplus de poids présentaient des niveaux de désinhibition et de contrôle rigide plus élevés que les adolescents de poids normal. Ces résultats démontrent l'importance d'évaluer ces comportements alimentaires chez les jeunes afin de développer des stratégies d'intervention efficace dans le traitement et la prévention de l'obésité.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2010
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21458
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
27642.pdf16.56 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.