Représentation de soi et surconscience du texte : les seuils ambigus de la fiction dans Je suis un écrivain japonais de Dany Laferrière

Auteur(s): Dufour, Geneviève
Direction de recherche: Audet, René
Résumé: Ce mémoire porte sur le roman Je suis un écrivain japonais de Dany Laferrière, paru en 2008. Les ressorts de l'autofiction sont les principaux enjeux ciblés. C'est au caractère ambigu de Je suis un écrivain japonais que se consacre cette étude. Cette ambiguïté semble d'ailleurs liée au double statut du texte partagé entre le fictionnel et le biographique. Autre modalité qui retient également notre attention : le rapport qu'entretient ce roman avec le concept de vraisemblance, concept sur lequel s'est penchée Cécile Cavillac. Sans pour autant que l'on puisse déterminer d'emblée l'appartenance de l'œuvre aux registres de l'insolite (le merveilleux et le fantastique), le texte est parsemé d'effets d'étrangeté. Les passages insolites ne sont pas sans rappeler les récits borgésiens qui, par ailleurs, invitent à une lecture métaphorique de l'œuvre laferrienne, surconsciente de son caractère construit et fabulatoire. Le mémoire se consacre donc à l'étude de l'autofiction mais plus globalement à la fiction comme paradigme, analysée pour témoigner de la représentation de soi au sein d'une œuvre située sur le seuil du roman, de l'autobiographie et de l'autofiction.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2010
Date de la mise en libre accès: 16 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21439
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
27499.pdfTexte28.3 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.