"Travailler, c'est trop dur"? : la santé mentale et le rétablissement, quand le travail s'en mêle

Authors: Charles, Noémie
Abstract: Objectif : Selon neuf Québécois francophones âgés de 26 à 55 ans ayant un trouble mental, comment le travail compétitif est lié au rétablissement. Méthodologie : Étude qualitative descriptive. Entrevues individuelles semi structurées portant sur le travail, le rétablissement, la perception du Soi, le trouble mental, la conciliation travail-trouble mental, le soutien formel et informel reçu. Traduction maison du Recovery Assessment Scale de Giffort, Schmook, Woody, Vollendorf et Gervain (1995) pour situer les participants par rapport à leur processus de rétablissement. Analyse de contenu menant à quatre modèles-types répondant sommairement à la question de recherche. Résultats : Le rétablissement est une guérison (vision stricte), le rétablissement est possible malgré les symptômes et les risques de rechute (vision modérée). Le travail aide ou nuit au rétablissement (vision arrêtée), la contribution du travail au rétablissement dépend du contexte (vision contextuelle). Deux facteurs modulent le lien travail-rétablissement : le stress professionnel et l'équilibre des domaines de vie.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21172
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26573.pdf35.58 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.