Les déterminants de la sensibilité à l'insuline

Authors: Pigeon, Étienne
Abstract: L'obésité est de plus en plus répandue à travers le monde. À cause de cette augmentation, plusieurs maladies métaboliques ont une prévalence de plus en plus significative sur l'échiquier planétaire. Le diabète de type 2 est l'une de celles-ci. Auparavant catégorisée comme une maladie atteignant les personnes âgées, elle attaque maintenant les gens aussi tôt qu'à la préadolescence. La caractéristique principale de cette maladie est la perte de sensibilité à l'insuline. Le meilleur outil disponible pour lutter contre ce fléau demeure la prévention. Pour ce faire, nous avons tenté d'identifier les conditions favorables et défavorables à une bonne sensibilité à l'insuline. Nos travaux ont permis en un premier temps de caractériser les différents dépôts de tissus adipeux dans le corps et leur relation avec plusieurs paramètres glycémiques et insulinémiques. Une accumulation périphérique sous-cutanée de graisse est de loin la moins délétère et serait même souhaitable chez la femme pour qui elle semble avoir un effet protecteur pour ce qui a trait à l'hyperglycémie. En second lieu, nous avons analysé la relation de plusieurs paramètres métaboliques à la sensibilité à l'insuline telle que mesurée par verrouillage euglycémique-hyperinsulinémique. Des mesures anthropométriques, niveaux lipidiques sanguins, caractéristiques de fonctionnalité musculaire et mesures de condition physique ont été mises en relation avec les valeurs de sensibilité à l'insuline. L'idée était ici de dresser un portrait global du métabolisme énergétique en étudiant les sources de substrat, le transport et la capacité du corps à utiliser ces substances comme source d'énergie. Toutes ces composantes ont un effet direct ou indirect sur la sensibilité à l'insuline. L'étude de la relation entre tous ces éléments et la sensibilité à l'insuline nous a permis de cibler les éléments faisant le succès d'un bon outil d'évaluation clinique. Ces résultats ont donc directement servi à valider un nouvel indice de sensibilité à l'insuline qui fut jugé adéquat dans notre cohorte d'hommes sédentaires. Par la suite nous avons pu générer notre propre indice composé élaboré en considérant les forces et faiblesses des méthodes traditionnelles de mesure. La dernière étape de notre cheminement est reliée à l'aspect mental et à l'effet de contexte. La suggestion tout comme les paroles d'un intervenant peuvent avoir une incidence directe sur les résultats de tests cliniques. C'est pourquoi il est important de contrôler adéquatement les paramètres d'un test de façon à ne pas induire de biais. Nous discutons de ce point de vue en lien avec l'obésité dans le cinquième manuscrit mais les conclusions qui en ressortent sont aussi applicables à d'autres situations. Par exemple, le sujet de la nourriture est à éviter lors d'un verrouillage euglycémique-hyperinsulinémique car il pourrait induire la sécrétion d'insuline par le pancréas qui est sensé être au repos.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21135
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26463.pdf47.8 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.