La restructuration du travail et l'autonomie des professionnels des cégeps

Auteur(s): Roussel, Louis-Philippe
Direction de recherche: Grenier, Jean-Noël
Résumé: Depuis le début des années 1980, la nouvelle gestion publique tente de redéfinir le rôle et la place de l'État dans la société. Les secteurs public et parapublic sont touchés par ces changements. Au Québec, le réseau collégial n'échappe pas à cette tendance. Les cégeps subissent en plus les conséquences des réformes des années 1990 à la suite d'une réflexion en profondeur sur l'avenir du réseau collégial. Durant la même période, le Gouvernement du Québec tente d'assainir les finances publiques, ce qui se traduit par des coupures budgétaires pour les cégeps. Cette étude porte précisément sur la restructuration du travail et l'autonomie des professionnels oeuvrant au sein des cégeps. Les professionnels ne sont pas épargnés par les changements organisationnels puisqu'ils voient leurs conditions de travail se détériorer. Cependant, leur autonomie historique n'est pas ébranlée. Il semble aussi qu'il y a des différences selon la taille, l'emplacement géographique du cégep et le secteur pour lequel le professionnel travaille. Ces constations proviennent de cette étude quantitative par questionnaire distribué à l'ensemble des professionnels syndiqués par la FPPC-CSQ et ce, à la grandeur du Québec. Selon les résultats et le cadre d'analyse, il semble que plusieurs facteurs expliquent la forte autonomie des professionnels, même en contexte de fortes incertitudes.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2009
Date de la mise en libre accès: 16 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21005
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
26453.pdfTexte39.95 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.