La liberté et l'État dans la philosophie sociale de Hegel

Authors: Bossé, Bruno
Advisor: Lamoureux, Diane
Abstract: Cette étude tente d'éclaircir la relation entre la liberté et l'État moderne dans la philosophie sociale hégélienne. Pour ce faire, une lecture herméneutique de la PDD permet de dégager toute l'importance de la pensée hégélienne afin de penser le problème contemporain de la relation entre l'individu et l'État moderne. Premièrement, Hegel affirme que l'État moderne produit les conditions nécessaires au développement des droits individuels. Cependant, cette liberté subjective demeure insuffisante et incapable de produire une stabilité et une durabilité de cette liberté. Il est ainsi nécessaire, deuxièmement, que l'État assume le rôle de l'universel qui assure cette stabilité. L'État moderne remplit ce rôle puisqu'il est organique et autosuffisant, en ce sens il représente la dimension objective de la liberté. Finalement, la liberté substantielle devient possible, pour les individus réflexifs, à l'intérieur de l'État moderne. Pour avoir accès à cette liberté finale, l'individu doit participer activement dans les institutions de l'État qui offre la possibilité de vivre une vie éthique, c'est-à-dire de vivre la réconciliation entre l'individu et l'État moderne.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/21002
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26439.pdf23.81 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.