Une identité individuelle : l'énonciation du narrateur enfant dans Le souffle de l'Harmattan de Sylvain Trudel, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Gaétan Soucy et C'est pas moi, je le jure! de Bruno Hébert

Authors: Lemelin, Daphnée
Advisor: Boivin, Aurélien
Abstract: Les particularités esthétiques liées à l'énonciation du personnage-narrateur-enfant dans trois romans québécois contemporains, soit Le souffle de l 'Harmattan de Sylvain Trudel, La petite fille qui airnait trop les allumettes de Gaétan Soucy et C 'est pas moi, je le jure! de, Bruno Hébert, sont abordées dans le présent mémoire. D'abord, la narration à la première personne du singulier s'inscrit dans le contexte postmoderne de la société québécoise après l'échec du référendum sur la souveraineté du Québec de 1980 en illustrant étroitement la quête identitaire individuelle du Québécois qui reflète celle des protagonistes. Ainsi, les modalités énonciatives des personnages-narrateurs-enfants participent à la mise en place d'une critique sociale dans et par leur discours à travers duquel les discours sociaux de l'époque se répercutent, accélérant, du coup, leur quête initiatique. L'espace se trouve alors porteur d'une intériorité à l'image de chaque personnage-enfant qui transforme et façonne le réel selon le parcours emprunté pour arriver à la fin de sa quête: son ± moi ¿.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20903
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26241.pdf7.8 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.