L'impact des tarifs sur le comportement des médecins spécialistes du Québec

Authors: Chiasson, Angie-Kim
Advisor: Fortin, BernardShearer, Bruce
Abstract: Ce mémoire porte sur l'impact de la hausse des tarifs des médecins spécialistes du Québec en 2001. Cette augmentation a été en moyenne de 10o/c pour tous les tarifs inclus dans notre échantillon. Cependant, si l'on se limite aux tarifs ayant effectivement augmenté, cette augmentation moyenne passe à 20%. Nous disposons de données panel sur les médecins spécialistes du Québec pour la période de 1996-2002, mais n'utiliserons que les années 2000-2002 de façon à ne pas capter l'influence de l'introduction de la rémunération mixte de 1999. À l'aide de ces données, nous avons analysé l'impact de l'augmentation des tarifs sur les comportements des médecins, c'est-à-dire, leur volume d'actes, leurs heures de travail ainsi que la répartition de celles-ci entre les heures cliniques et les heures non-cliniques. De plus, nous avons analysé l'impact d'un tel changement sur la qualité des services offerts par les médecins telle que mesurée par le temps moyen passé par acte clinique. Les données proviennent de la Régie de l'assurance-maladie du Québec ainsi que des sondages annuels du Collège des médecins du Québec. Pour effectuer nos analyses, nous avons estimé un modèle à effet fixe. Nous avons divisé notre échantillon en plusieurs sous-échantillons selon le mode de rémunération du médecin ou selon le sexe. Nous avons ainsi analysé neuf sous-échantillons. Les médecins de notre échantillon ne changent pas de rémunération entre les années et sont présents en 2000 et doivent être présents au moins en 2001 ou 2002. De plus, nous avons estimé le modèle à l'aide d'un pooled tobit en présence d'observations censurées à zéro. Nos estimations permettent d'obtenir plusieurs résultats généraux fort intéressants. L'impact d'une augmentation des tarifs sur le volume d'actes est en relation inverse avec l'âge des médecins. L'impact est positif pour les jeunes médecins mais devient de plus en plus négatif à mesure que le médecin vieillit. Pour ce qui est des revenus, la relation est semblable, mais malgré l'avancement en âge l'impact demeure positif. Nous remarquons qu 'en ce qui a trait aux heures de travail, peu de changements sont observables. Ceci est dû au contre-balancement entre la diminution des heures cliniques et l'augmentation des heures non-cliniques se sommant donc en un effet nul sur les heures de travail.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20878
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26273.pdf5.45 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.