Un regard sur l'évolution dynamique des régions HII géantes : interprétation des mouvements du gaz ionisé

Authors: Lagrois, Dominic
Advisor: Joncas, Gilles
Abstract: L'interférométrie de Fabry-Pérot nous permet de quantifier les mouvements systémiques du matériel ionisé confiné à l'intérieur de deux nébuleuses géantes : la région H II galactique W 4 et la région H II géante extragalactique N GC 595. La région H II W 4 fut autrefois qualifiée de sérieuse candidate de cheminée dynamique. La cinématique Hα du gaz ionisé, obtenue à l'Observatoire du mont Mégantic, révèle que la nébuleuse est séparée en deux portions distinctes, définies par leurs étendues en latitude. W 4-sud (0° [plus petit ou égal à] b [plus petit ou égal à] 3°) est largement régie par une série d'écoulements Champagne à petite échelle résultant de la photoérosion d'agrégats moléculaires associés à la nébuleuse. Une importante partie de W4-sud, par contre, semble renfermer une composante ionisée reliée à la photoionisation de la coquille HI enveloppant l'imposante région H II. Si W4-sud nous apparaît comme le dernier stade dans la vie d'un complexe moléculaire géant, W 4-nord (3° [plus petit que] b [plus petit ou égal à] 7°) confirme la formation d'une cheminée dynamique dans la nébuleuse. Des instabilités au niveau de la portion nord de la coquille se sont vraissemblablement développées, entraînant la rupture de cette dernière. Un scénario de raréfaction domine W4-nord menant à un gradient de vitesse sud-nord à grande échelle au fur et à mesure que le matériel ionisé est éjecté. Le comportement cinématique de la composante H+ indique que l'amas stellaire IC 1805 contribue à l'ionisation du matériel interstellaire au-dessus du plan galactique. Nous proposons que les objets astronomiques similaires à W4 correspondent au chaînon manquant entre les régions H II galactiques de petite taille et les régions H II géantes extragalactiques. La région H II géante extragalactique NGC 595 se classe au second rang des nébuleuses les plus imposantes de M33, une galaxie spirale membre du Groupe Local. L'objet fut cartographié en Ha et [S II] suite à diverses missions d'observations à l'Observatoire du mont Mégantic. Les données [0 III] furent, pour leur part, obtenues au Télescope Canada-France-Hawaii par le directeur de thèse. Les observations spectro-interférométriques du gaz ionisé sont utilisées en combinaison avec des observations radio de la raie à 21 cm. Les largeurs de raie indiquent des mouvements supersoniques, un comportement régulièrement observé dans les objets extragalactiques. Ce comportement est potentiellement expliqué par le fait qu'écoulements Champagne et une forte turbulence isotrope dominent l'intérieur de la nébuleuse géante. En première approximation, il semblerait que composantes H+, 0++ et S+ ne coexistent pas spatialement. Une région au voisinage de l'amas stellaire montre un dédoublement de raies en Ha et [0 III]. Nous proposons que cette particularité spectrale résulte de bulles de vents stellaires en expansion confinées à l'intérieur d'objet. L'étude de NGC 595 nous permet de présenter la première carte bidimensionnelle en densités électroniques associée à une région H II géante extragalactique.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20837
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26303.pdf23.49 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.