Le fractionnement du baryum dans certains sols du Québec

Authors: Dridi, Salim Redouane
Advisor: Cescas, Michel
Abstract: Les études sur le baryum sont peu nombreuses dans le domaine de l'agriculture. C'est pour cela que notre intérêt se porte sur le fractionnement des formes du baryum dans certains sols du Québec. Il n' y a en effet aucune étude qui rapporte les formes fractionnées. Cette étude peut aller d'une simple accumulation de données de base sur les différentes fractions obtenues après analyse au laboratoire à un objectif plus précis de l'effet des différentes fractions du baryum sur les végétaux et à leur contribution dans la nutrition végétale ainsi que de leur interaction possible avec d'autres éléments nutritifs. Cette étude est réalisée dans le but de contribuer à une meilleure connaissance du statut du baryum dans quelques sols du Québec ainsi que de constituer une référence pouvant servir à des recherches futures. Les quantités de baryum extraites par l' eau, le NH40AC 1 N et neutre, le HN03 lM bouillant et par fusion au métaborate de lithium LiB02 donneront les formes solubles, échangeables, fixées et minérales ou structurelles. Les formes du baryum dans les sols minéraux étudiés sont classées par ordre d'importance croissant comme suit : baryum soluble dans l'eau < baryum échangeable < baryum fixé < baryum minéral (Ba structural) dans des proportions de 0,02 à 0,12 % pour le baryum soluble, de 0,98 à 5,92 % pour le baryum échangeable, de 2,51 à 6,80 % pour le baryum fixé, et de 87,58 à 96,50 % pour le baryum minéral. Des différences existent entre les sols sablonneux et argileux allant de 754,84 mg/kg de Ba pour les sols argileux à 606,49 mg/kg de Ba pour les sols sablonneux. Cette même différence dans la distribution existe également avec la profondeur. Une variation de concentration du baryum en fonction de la texture pour les différents horizons est observée. Le contenu total en baryum des horizons A, B, et C est respectivement de 703,2 mg/kg de Ba, 754,84 mg/kg de Ba et 682,60 mg/kg de Ba pour les sols argileux, et de 634,07 mg/kg de Ba, 606,49 mg/kg de Ba et 655,08 mg/kg de Ba pour les sols sablonneux, ce qui confirme que les sols argileux contiennent plus de baryum que les sols sablonneux.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20787
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26139.pdf6.52 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.