L'évolution métabolique et anthropométrique des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires des Inuits obèses morbides du Nunavik (Québec)

Authors: Kellett, Samantha
Advisor: Poirier, Paul
Abstract: L'obésité augmente de façon similaire dans les pays industrialisés par rapport aux pays en voie de développement. La classe définissant l'obésité morbide s'accroît plus rapidement que l'obésité en général. Cette classe d'obésité engendre de plus grands risques pour la santé que la prise de poids ou l'obésité de moindre importance. Les Inuit sont une nation aborigène unique qui vivent sur les côtes nordiques, incluant la région du Nunavik du Québec (Canada). Dans les dernières décennies, les Inuit ont vécu de grands changements sociaux. Ils bénéficiaient d'une santé pratiquement exempte de maladies cardiovasculaires; malheureusement ceci n'est plus le cas car les changements nutritionnels mettent cela en péril. À l'aide de deux sondages effectués antérieurement chez les Inuit du Nunavik, la présente étude analyse la prévalence augmentée de l'obésité morbide chez cette population et l'impact sur la santé cardiovasculaire en regard des profils métaboliques et anthropométriques. La prévalence de l'obésité morbide a augmenté de 80%. Entre 1992 et 2004, aucune différence n'a été observée pour l'insulinémie (155 vs 115 pmol/L), le cholestérol total (5,4 vs 5,1 mmol/L), le cholestérol LDL (3,4 vs 2,9 mmollL), le cholestérol HDL (1,3 vs 1,4 mmollL), les triglycérides (1,6 vs 1,7 mmol/L) ainsi que dans les pressions artérielles systoliques (132 vs 130 mmHg) et diastoliques (81 vs 79 mmHg) ainsi que pour le ratio taillelhanche (0,95 vs 0,99) respectivement. Une augmentation significative est observée pour la circonférence de taille (109 vs 121 cm, p = 0,039) et une diminution significative est remarquée pour le glucose sanguin à jeun (7,7 vs 5,8 mmol/L, p < 0,001). La prévalence du diabète est demeurée stable à environ 40% de la population. Malgré l'augmentation de la prévalence de l'obésité morbide, le profil métabolique de cette population Inuit semble demeurer comparable. Néanmoins, les mécanismes derrière l'amélioration métabolique, malgré une prise de poids, restent à être élucidés, et ces résultats doivent être interprétés avec précaution.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20753
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26165.pdf4.83 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.