Cohabiter sans coexister : division sociale de l'espace et relations interraciales entre les aborigènes et les euro-australiens à Alice Springs

Authors: Lambert-Harvey, Mireille
Advisor: Poirier, Sylvie
Abstract: Ce mémoire de maîtrise porte sur la division sociale et spatiale entre les Euro-Australiens et les Aborigènes à Alice Springs en Australie Centrale et résulte d'une recherche de terrain de trois mois en 2006. Il met en relation les notions d'espace, de lieu et de race. Il vise à souligner les rapports qu'entretiennent les groupes sociaux envers certains lieux publics et ce, sur la base de l'occupation quotidienne des espaces urbains. Il est non seulement question d'attachement aux lieux, mais aussi de ségrégation raciale spatiale. Ces notions, bien qu'elles soient contradictoires, prennent formes dans une même réalité sociale. Les Euro-Australiens. et les Aborigènes à Alice Springs s'approprient des lieux spécifiques d'où ils se ±sentent à l'aise¿ et ±confortables¿ tout en excluant de ces mêmes lieux les individus, aborigènes et euro-australiens, qui n'adhèrent pas au mode de vie et aux comportements de leur groupe. Ce contexte de ségrégation spatiale est en fait le reflet de la dynamique sociale entre les Aborigènes et les Euro-Australiens. C'est ainsi dire que leur distanciation spatiale est équivalente à leur distanciation sociale. Les Euro-Australiens et les Aborigènes, ne pratiquant pas leurs activités quotidiemes dans les mêmes endroits publics, ne peuvent partager leur existence.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2009
Open Access Date: 16 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20732
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
26141.pdf15.87 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.