Relation biomasse-densité et phénomène d'autoréduction chez la moule bleue (Mytilus edulis) élevée sur collecteur autogéré

Authors: Lachance-Bernard, Myriam
Advisor: Himmelman, JohnFréchette, Marcel
Abstract: La mytiliculture à temps partiel pourrait s'avérer une stratégie intéressante de diversification des activités des pêcheurs. Une façon d'y parvenir serait de laisser le naissain de moule croître à même les collecteurs, ce qui permettrait d' éviter les opérations de dégrappage et de boudinage. Un risque inhérent de cette approche est que la densité de population soit trop faible pour permettre la rentabilité ou qu'elle soit si élevée qu' il y ait surpeuplement des collecteurs et apparition de compétition intraspécifique. Dans la présente recherche, nous analysons la dynamique de population du naissain élevé sur collecteurs et étudions . l'effet de l'autoréduction, lequel détermine la limite maximale de producti<?n. Nous avons fait le suivi de deux filières de collecteurs autogérés en provenance de deux fermes mytilicoles de la baie de Cascapédia, Québec, à 22 occasions d' octobre 2003 à juillet 2007. À chaque date d' échantillonnage, trois bouées par filière étaient choisies au petit hasard. Chaque bouée supporte une paire de collecteurs. Les échantillons consistent en des segments de 30,5 cm récoltés à deux profondeurs sur les collecteurs. En plus de la biomasse et de la densité d~ population, nous avons recueilli des informations sur la structure de taille des populations, la relation longueur-masse des spécimens, le degré de superposition des moules, la proportion de dénudement des collecteurs, la profondeur des filières et la température de l'eau. La profondeur des filières semble varier en fonction de la biomasse des moules élevées sur celles-ci. Les tempêtes, les manipulations ainsi que l' échantillonnage peuvent occasionner une perte de moules qui allège les filières, provoquant ainsi une remontée à des profondeurs moindres. Une relation inverse entre la densité de peuplement et la biomasse à la ferme 2, avec une pente de -0.5, correspond à de l'autoréduction. Toutefois, des pentes positives sur le diagramme B-N ont été détectées à la ferme 1, malgré la constatation visuelle d'un processus général d' autoréduction. L'exclusion des tailles minimales (correspondant au naissain) ainsi que l'absence de mesures du degré de superposition en début d'étude sont probablement responsables de la difficulté de déterminer les pentes d'autoréduction (avec les modèles bidimensionnel et tridimensionnel) sur la ferme 1. La présence d' autoréduction à la ferme 2 indique que la capacité maximale de production des collecteurs est atteinte et que toute augmentation de rentabilité devra se faire par le biais d'améliorations de la technique d'élevage.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20460
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25906.pdf3.95 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.