L'égalité : fin de la justice, principe de l'amitié

Authors: Godbout, Geneviève
Advisor: Murray, Warren J.Pelletier, Yvan
Abstract: ± [L']égalité, qui est principium dans l'amitié, est ultimum dans la justice. ¿ Cet énoncé de Thomas d'Aquin cité par J. Tricot dans sa traduction de l'Éthique à Nicomaque (Livre VIII, chap. 9, note de bas de page numéro 2) fut une source d'étonnement, et est devenu l'objet de ce mémoire de maîtrise. Après un survol de l'Éthique à Nicomaque qui nous a permis d'en situer les livres V, VIII et IX dans l'ensemble de l'œuvre, nous avons analysé ces livres en vue de rappeler la pensée d'Aristote au sujet de la justice et de l'amitié .... Ensuite, nous avons clarifié, en quel sens l'égalité est l'ultime de la justice, et nous avons mis en relief le rôle premier de l'égalité dans l'amitié. Il nous restait à dire pourquoi il en était ainsi. En prenant en compte que pour Aristote, l'amour de soi est à la racine de l'amour d'autrui, et que dans l'amitié parfaite, l'ami est un autre soi-même, nous en sommes arrivés à Ia conclusion que l'égalité est présupposée à l'amitié et qu'elle est forcément principe.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20374
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25799.pdf7.53 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.