Une philosophie de la motivation : éthique, mythe, science

Authors: Larochelle, Yves
Advisor: De Koninck, Thomas
Abstract: Les progrès récents de la technologie moderne, alimentés constamment par une recherche scientifique orientée et rentabilisée par cette même technologie, sont indéniables et incontournables. Néanmoins, en ce début du XXIe siècle, peut-être serait-il salutaire de réaliser qu'un gouffre énorme d'incompréhension s'est creusé entre l' activité technoscientifique et la réflexion philosophique, plus particulièrement en ce qui concerne le questionnement éthique. Pourtant, ces deux disciplines, la science et la philosophie, sont nées ensemble et ne peuvent exister pleinement que l'une avec l'autre. Avant de tenter une quelconque réconciliation, un constat est nécessaire: toute philosophie s'élabore à partir d'un présupposé, d'emblée accepté et justifié. Le véritable doute absolu est un leurre que chaque philosophe doit reconnaître, on ne philosophe jamais à partir de rien, une motivation basée sur une certaine conviction est toujours à l' origine d'une philosophie. Reconnaître et assumer le présupposé d'une démarche philosophique est le gage du sérieux de cette démarche. Le présupposé de la démarche d'une ±philosophie de la motivation ¿, est l' intuition principale de la psychanalyse, qui se résume à : Les raisonnements et les comportements humains ont souvent à leur source des motivations irrationnelles et/ou inconscientes. Il ne s'agit pas ici d' analyser, de déconstruire ou de reconstruire une des écoles psychanalytiques, mais de laisser guider notre démarche par ce présupposé. Trois ingrédients permettent et motivent le souci éthique: la logique de la causalité, l'expérience personnelle et collective et un aspect irrationnel que l'on peut reconnaître plus particulièrement dans le désir de mimétisme des héros des récits mythiques. La forme éthique que l'on retrouve dans les mythes est celle du dépassement de l'ego, dont les manifestations les plus pertinentes sont celles de l'humilité et de la compassion. Cela dit, le souci éthique dans le cadre la recherche scientifique s' inscrit dans une perspective particulière, celle d'un ±nous¿ responsable, et capable de jugement, de la communauté scientifique. Pour que la responsabilité morale, ce qui rend le travail donateur de sens et non aliénant, ait réellement sa place dans l' activité scientifique, l'apprentissage de l'interrogation éthique doit faire partie du curriculum de formation du scientifique.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20353
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25779.pdf32.26 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.