Troubles de la personnalité et jeu pathologique : comorbidité et prédicteurs d'abandon du traitement

Authors: Pelletier, Olivier
Advisor: Ladouceur, RobertRhéaume, Josée
Abstract: Une comorbidité élevée existe entre les troubles de la personnalité (TPs) et les troubles liés à une substance. Certains chercheurs croient que les TPs pourraient survenir aussi de façon concomitante chez les joueurs pathologiques. Les études rapportent un taux élevé de comorbidité entre ces problématiques. Toutefois, une seule a évalué ces troubles en se basant sur les critères diagnostiques du DSM -IV et ces chercheurs n 'ont évalué que des joueurs pathologiques masculins jouant aux machines à sous et n 'ayant aucun autre diagnostic à l'axe I, ce qui limite la généralisation des résultats. Bien que les traitements psychologiques actuels pour le jeu pathologique soient efficaces, environ une personne sur deux n' arrive pas à les compléter. Certains chercheurs croient que la présence d'un TP comorbide pourrait expliquer en partie ces abandons, puisque les TPs comorbides s'avèrent prédicteurs de l'abandon du traitement chez les patients souffrant de divers troubles mentaux. Aucune étude n'a encore évalué cette question chez les joueurs pathologiques. La présente étude vise à identifier la présence et le type de TPs chez les joueurs pathologiques qui amorcent un traitement psychologique en clinique externe d'après les critères du DSM-IV. Elle vise aussi à déterminer si la présence d'un TP comorbide s'avère une variable prédictive de l'abandon du traitement chez cette clientèle. Cent (N= 100) joueurs ont été recrutés dans les différents milieux cliniques au Québec. Ils ont été évalués à l'aide de l'Entrevue diagnostique sur le jeu pathologique-révisée (EDJP-R), l'Entrevue diagnostique du jeu pathologique du DSM-IV, de l'Entrevue diagnostique et clinique semistructurée pour les Troubles de l'axe II (SCID-II) et d'un questionnaire sociodémographique avant le début du traitement. Les intervenants ont rempli le Questionnaire d'arrêt de la démarche thérapeutique (QADT), afin de classifier les participants comme ayant abandonné le traitement ou ayant complété ce dernier. Les données recueillies indiquent que 64% des joueurs présentent un TP comorbide à leur entrée en traitement. Les TPs les plus fréquents seraient ceux provenant du groupe B selon le DSM-IV. La présence d'au moins un TP comorbide du groupe B serait un prédicteur statistiquement significatif de l'abandon du traitement chez cette clientèle.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2007
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20351
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
24282.pdf11.29 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.