Une étrange lumière : la déchirure lyrique dans l'œuvre de Michel Houellebecq

Authors: Roy, Patrick
Advisor: Belleguic, Thierry
Abstract: De Michel Houellebecq est généralement mis en exergue le caractère fracassant. Objet de débats moraux et idéologiques, l'oeuvre tend à s'éclipser derrière les polémiques qu'elle suscite, mais l'auteur est-il résumable à une dimension subversive ? Dès lors que nous retournons à la dynamique des textes, cette voix avance en fait dans le paradoxe, ne pouvant abdiquer sa soif d'une fusion sublime malgré l'évidence, voulant rejoindre un univers à la Mary Poppins tout en sachant sa pesanteur. À l'antienne de l'écrivain sulfureux, nous nous proposons donc ici de substituer une logique de la déchirure. Plus précisément, en explorant le rapport contradictoire au lyrisme qui fracture et irrigue tout à la fois cette parole, nous désirons la rendre à ses tensions et fragilités. Quand tant ont cru voir dans les romans et poèmes des sujets ne tenant qu'à l'âpreté de leur critique, ne découvrons-nous pas plutôt des personnages tiraillés, indélivrés ? Autour de cette question se déploiera notre pensée suivant deux grands mouvements : la déconstruction concertée de l'être et la volonté de transcendance qui anime pourtant ce dernier. D'abord, nous cernerons ce qu'implique le théorème central de l'extension du domaine de lutte, qui définit l'individu selon des critères qui ne disent rien de son intériorité. La narration participant de ce processus de réduction, nous nous arrêterons à la manière dont, à la croisée des savoirs, elle dissèque l'illusion du Moi, en expose les conditionnements. Subsistent bien des personnages, mais leurs actes sans résonance et leurs relations crépusculaires dessinent un continuum de dissolution qui redit leur peu d'envergure. De cette entreprise de déconsidération naît un sentiment de pénurie existentielle, d'où le second terme de notre réflexion : ces glissements étranges du texte vers l'utopie religieuse ou scientifique. Que la parole bifurque vers une ontologie retrouvée (Dieu comme gage de plénitude) ou renouvelée (la génétique contre la limitation physique et mentale), elle porte bien en elle le rêve d'une échappée belle qui relativise une dureté réputée sans appel. Vacillant entre défervescence et désir d'infini, l'oeuvre de Houellebecq dévoile alors ce qui est peut-être sa vérité : Pindécidable.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20204
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25519.pdf123.36 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.