Les formes d'organisation du travail et les modalités de régulation de l'emploi des travailleurs du savoir : une étude comparative entre Hydro-Québec et EXFO Ingénierie électro-optique Inc.

Authors: Beaudry, Catherine
Advisor: Lapointe, Paul-André
Abstract: L'importance du savoir comme source de croissance dans l'économie et de l'innovation dans le cadre d'une concurrence mondiale accrue mène les entreprises à revoir leurs objectifs et à favoriser une plus grande flexibilité. Dans ce contexte, le recours aux travailleurs du savoir est de plus en plus grand et les formes d'organisation du travail et les modalités de régulation de l'emploi qui les concernent sont revues afin d'accroître cette flexibilité. La figure traditionnelle de travailleurs du savoir laisse alors place à de nouvelles figures. À cet égard, la présente recherche s'intéresse à la façon dont se conjuguent les formes d'organisation du travail et les modalités de régulation de l'emploi dans l'économie du savoir et en regard des travailleurs du savoir. Elle repose sur une méthodologie qualitative, soit l'étude comparative de deux cas, c'est-à-dire d'une entreprise du secteur des hautes technologies et d'une entreprise du secteur de l'électricité. L'analyse des dimensions organisationnelle et institutionnelle des entreprises étudiées a permis de dégager une série de modèles de travail et d'emploi relatifs aux travailleurs du savoir. Plus précisément, une tendance à la collectivisation des pratiques organisationnelles est observée dans un des deux cas, soit celui du secteur des hautes technologies. Cette tendance est également remarquée dans l'autre cas, celui du secteur traditionnel de l'électricité, mais des pratiques individuelles, héritées du paradigme productif fordiste, demeurent également. Au plan de la régulation de l'emploi, une tendance à l'individualisation est observée dans les deux cas. Par contre, les deux entreprises font également appel à des modalités traditionnelles et la relation d'emploi conserve donc un caractère collectif. Une série de figures de travailleurs du savoir prend ainsi place dans chacun des cas étudiés. Elles s'appuient tout autant sur une individualisation que sur une collectivisation de chacune des dimensions à l'étude. En ce sens, les modèles observés oscillent entre flexibilité et stabilité, donc entre tendances nouvelles et tendances traditionnelles.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20143
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25583.pdf139.51 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.