Prémisses du sujet : les conclusions de la pensée contemporaine française

Auteur(s): Desroches, Daniel
Direction de recherche: Bégin, Luc
Résumé: Cette thèse s'inscrit dans le champ de la philosophie contemporaine française. Son contexte se laisse délimiter par l'axe qui va de la réception critique de la phénoménologie au dépassement du structuralisme , notamment par le poststructuralisme . D'une manière générale , les textes importants qui justifient l'investigation de cet axe de recherche critiquent les prétentions du sujet au titre de fondement absolu ainsi que la forme de rationalité dont il serait tributaire , à savoir la métaphysique. La thèse pose la question du sujet. Relevant les apories auxquelles il conduit , son propos est de montrer que ce concept n'est plus opératoire . La méthodologie utilisée consiste à dégager afin d'opposer les prémisses sur lesquelles reposent les conceptions dominantes . Voici les hypothèses à l'étude: selon la première , l'ambivalence du concept relèverait de sa formulation classique depuis Aristote ; selon l'hypothèse grammaticale , la critique contemporaine française écarterait le principe ego cogito (cartésien et husserlien) en le décentrant par rapport au primat de la première personne; selon l'hypothèse paradigmatique, si le concept n'est plus opératoire , c'est parce que la rationalité moderne décrirait une structure contradictoire dont les prémisses appartiendraient aux heuristiques de la tradition métaphysique. Les arguments qui corroborent notre thèse sont les suivants . D'abord, l'ambivalence du concept provient de la conceptualisation initiale de la substance métaphysique , à la fois comme substratontologique premier et supposition logique ultime . Ensuite , le décentrement du principe ego cogito par la critique française tablait sur la prétention de la conscience à être à l'origine du sens autant que le support de la signification , ce qui lui est définitivement refusé par la critique française de la phénoménologie et la conception poststructuraliste de la signification . Enfin, les heuristiques qui surdéterminent fatalement les figures du sujet sont le recours à la métaphore optique et la supposition d'une perspective interne, deux paradigmes relevant de manière décisive à la tradition ici mise en cause. En conclusion, la forme de cette thèse épouse son fond . Déployant plusieurs genres littéraires dans une oeuvre à géométrie variable, l'auteur pratique ici la conception poststructuraliste du sens comme ouverture et discontinuité. C'est pourquoi le texte s'ouvre sur des rubriques, se divise en sections, annonce une allégorie, aligne des paragraphes entrecoupés de notices, présente une dialectique avant de s'achever sur un entretien . Empruntant la structure ouverte du labyrinthe et le courage de Thésée, l'auteur nous entraîne dans les dédales d'une victoire philosophique inédite.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2008
Date de la mise en libre accès: 13 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20141
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
25569.pdfTexte172.07 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.