Analyse de l'intensité des problèmes de comportement chez les jeunes de 11 à 15 ans suivis en protection de la jeunesse et identification des déterminants personnels et familiaux associatifs

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorCloutier, Richard-
dc.contributor.authorHénault, Rosalie-
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr_CA
dc.date.accessioned2018-04-13T21:00:51Z-
dc.date.available2018-04-13T21:00:51Z-
dc.date.issued2008-
dc.identifier.other25641-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/20115-
dc.description.abstractL'étude aborde le phénomène des problèmes de comportement chez les adolescents de 11 à 15 ans suivis en protection de la jeunesse en raison de maltraitance (négligence, abus physique, abus sexuel, abandon) ou de troubles de comportement (article 38 h de la LPJ). Plusieurs recherches soulignent la présence de problèmes de comportement chez des jeunes victimes de maltraitance (Keil & Price, 2006), mais le phénomène n'est pas clairement reconnu empiriquement au Québec, où la maltraitance et les troubles de comportement sont traités comme deux motifs de compromission distincts. Puisque le phénomène des problèmes de comportement n'est sans doute pas exclusif aux adolescents suivis en vertu de l'article 38h de la LPJ, il apparaît important de mieux comprendre comment il se distribue chez l'ensemble des jeunes, au moment où il se produit une inversion des motifs de compromission, soit entre 11 et 15 ans (Marcotte et al., 2003). Le premier objectif de l'étude est de mettre en évidence la répartition des problèmes de comportement en fonction du sexe, de l'âge, du motif de compromission et de la présence de signalement antérieur à la DPJ. Le deuxième objectif est d'identifier les déterminants de l'intensité des problèmes de comportement. Le troisième objectif est de fournir un éclairage sur l'utilisation empirique des données de l'instrument d'aide à la décision Système de soutien à la pratique (SSP). Parmi les participants sélectionnés (N = 247; sécurité/développement compromis), 177 présentent des problèmes de comportement, la maltraitance représentant 28% de ce sous-groupe et les troubles de comportement, 72%. Cinq déterminants personnels ou familiaux contribuent à la prédiction de l'intensité des problèmes de comportement. Les participants dont le motif de compromission s'avère les troubles de comportement, qui présentent une forte vulnérabilité ou qui sont plus âgés ont davantage de risque de manifester des problèmes de comportement d'intensité élevée. L'implication affective des parents auprès du jeune, de même que le fait d'être une fille réduisent les risques de problèmes de comportement d'intensité élevée. L'étude met en évidence la pertinence d'utiliser les données de l'instrument SSP à des fins empiriques.fr_CA
dc.format.extentx, 120 f.-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationBF 20.5 UL 2008 H493-
dc.titleAnalyse de l'intensité des problèmes de comportement chez les jeunes de 11 à 15 ans suivis en protection de la jeunesse et identification des déterminants personnels et familiaux associatifsfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated2018-04-13T21:00:50Z-
dc.subject.rvmTroubles du comportement chez l'adolescent -- Québec (Province) -- Québec, Région defr_CA
dc.subject.rvmJeunes délinquants -- Québec (Province) -- Québec, Région de -- Attitudesfr_CA
dc.subject.rvmJeunes délinquants -- Psychologiefr_CA
dc.subject.rvmJeunes délinquantes -- Relations familiales -- Québec (Province) -- Québecfr_CA
dc.identifier.bacTC-QQLA-25641-
bul.identifier.controlNumbera1777220-
etdms.degree.nameThèse. Psychologiefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25641.pdf51.46 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.