La contribution de l'organisation communautaire et des participants à un mode de gouvernance civique en environnement dans trois régions administratives du Québec

Authors: Maldonado-González, Ana-Lucia
Advisor: Comeau, Yvan
Abstract: Cette thèse porte sur la façon dont les intervenants contribuent, avec les participants à l'action collective, à un mode de gouvernance civique en environnement pouvant être favorable à un développement local durable. Une gouvernance civique suppose la présence d'acteurs différenciés qui sont, dans ce cas-ci, des représentants des secteurs public, privé et communautaire. Le cas du Conseil Régional de l'Environnement (CRE) que l'on retrouve dans chaque région administrative du Québec est retenu, et plus particulièrement ceux des régions de la Capitale Nationale, de Montréal et de Saguenay - Lac-Saint-Jean. La théorie de la régulation inspire largement le cadre conceptuel, de même que la notion de gouvernance, qui est issue de cette théorie. D'autres approches sont aussi considérées : l'approche de la gestion élargie, l'approche politique de l'intervention et l'approche sur les savoirs d'action. Une méthodologie qualitative de type descriptive est retenue et les méthodes de l'étude de cas et de l'entretien sont privilégiées. Trois thèmes principaux intéressent la thèse : la place du travail social et de l'organisation communautaire en environnement, la contribution des participants à l'intervention et l'intervention elle-même. Pour ce qui est du premier thème, il ressort que le travail social est peu présent dans les CRE, même si la dégradation de l'environnement est à l'origine de nombreux problèmes sociaux et si l'on souhaite, dans le réseau des CRE, une implication accrue des travailleurs sociaux dans ce champ d'intervention. En ce qui a trait à la contribution des participants à l'intervention en faveur d'une gouvernance civique, le secteur communautaire est le plus actif, notamment à cause de la comptabilité de la mission de ses organisations avec celle du CRE. On observe également que dans la gouvernance civique, il existe de multiples rapports (consensuels, conflictuels et partenariaux), soit à l'intérieur ou à l'extérieur du réseau des CRE, dépendamment des enjeux soulevés par les situations environnementales. En ce qui concerne l'intervention, la thèse montre que le modèle de développement local de l'organisation communautaire est dominant dans les CRE, quoique celui de l'action sociale (sociopolitique) ne soit pas absent. Différentes stratégies sont déployées par les intervenants, dépendamment du stade de développement des CRE et des enjeux environnementaux en cause. La recherche est ainsi en mesure d'expliquer comme est coconstruite et coproduite l'intervention collective, par les participants et l'intervenant, en faveur d'une gouvernance civique en environnement.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/20007
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25368.pdf142.87 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.