Le développement socio-économique des seigneuries gaspésiennes sous le Régime français : un modèle régional unique

Authors: Francœur, Marie-Claude
Advisor: Laberge, Alain
Abstract: Les particularités de la géographie de la Gaspésie scellèrent très tôt la destinée de la région en l'associant aux pêcheries. Les graves des côtes de la péninsule, grèves de galets usés et polis par les vagues idéales pour le séchage de la morue, ont rapidement fait la renommée de la région. Le potentiel économique de la Gaspésie fut très tôt reconnu. Dès le XVIe siècle, des Européens fréquentaient le littoral de la péninsule gaspésienne pour y pratiquer la pêche saisonnière. Ainsi débuta l'occupation, bien passagère, du sol gaspésien. Néanmoins, les premiers véritables efforts pour développer la région de façon durable se firent suite à l'implantation du régime seigneurial en Gaspésie dès le milieu du XVIIe siècle. On adapta même le modèle de concessions seigneuriales le plus courant afin de se plier aux exigences des pêcheries. L'implantation du régime seigneurial dans la région favorisa le développement de la Gaspésie, puisque certains entrepreneurs intéressés à investir dans les pêcheries gaspésiennes, qui obtinrent des concessions seigneuriales en Gaspésie, firent les efforts nécessaires au développement de postes de pêche permanents sur le pourtour de la péninsule gaspésienne, qui amenèrent la création de quelques foyers de population. Ces seigneurs gaspésiens utilisèrent chacun à leur façon la présence du cadre seigneurial dans la région afin de favoriser la réussite de leur établissement. Toutefois, la possession de titres n'était pas nécessaire à l'exploitation socio-économique de la Gaspésie, mais bien un atout dont certains entrepreneurs surent tirer profit, car la présence de nombreux pêcheurs saisonniers dans la région rendait difficile l'application de la structure seigneuriale en Gaspésie. La seule véritable législation à laquelle fut soumise la péninsule gaspésienne sous le régime français fut l'Ordonnance de la Marine de 1681, émise par le gouvernement français, qui déterminait une zone de pêche libre sur le territoire de la côte de Gaspé et favorisait les pêcheurs français pour l'utilisation des graves en dépit des pêcheurs sédentaires, habitant de façon permanente la région. Ne tenant pas compte des territoires déjà concédés, ce décret créa de nombreux conflits entre les pêcheurs saisonniers et les pêcheurs sédentaires. De plus, l'Ordonnance de la Marine de 1681 limita l'implication des autorités coloniales dans la région, désirant laisser le monopole de la pêche en Gaspésie à la métropole. Le caractère distinct de la péninsule gaspésienne, bien qu'il amena beaucoup d'individus à côtoyer la région sous le Régime français, engendra certains manques quant à l'encadrement administratif de la Gaspésie qui ralentiront considérablement le développement de la région.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2008
Open Access Date: 13 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/19975
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
25250.pdf73.32 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.