Accélération de plates-formes Java embarquées : techniques et cadre formel

Auteur(s): Ketari, Lamia
Direction de recherche: Debbabi, Mourad
Résumé: Depuis quelques années, on assiste à une expansion fulgurante du marché des terminaux mobiles et sans fil. Dans ce cadre, le déploiement de la technologie Java sur ce type de terminaux connaît un grand succès à cause de ses caractéristiques attrayantes, à savoir la mobilité, la portabilité et la sécurité. En particulier, la plate-forme J2ME/CLDC (Java 2 Micro Edition for Connected Limited Device Configuration) est dédiée au développement d’applications Java qui s’exécutent sur des téléphones cellulaires, des assistants digitaux et de façon générale sur tous les systèmes embarqués dans des appareils électroniques ou industriels. Par ailleurs, la plate-forme J2ME est dotée d’une version allégée de la machine virtuelle Java, appelée KVM (Kilobyte Virtual Machine). Comme toutes machines virtuelles Java, le principal inconvénient de la KVM est sa lenteur d’exécution due au mécanisme d’interprétation. Par conséquent, il y a un besoin réel de disposer de techniques d’accélération qui permettent d’améliorer la performance de la KVM, étant données les contraintes matérielles des plates-formes Java mobiles (ressources mémoire restreintes, puissance de traitement limitée et faible batterie). C’est dans ce contexte particulier que nous abordons la problématique de l’accélération d’une machine virtuelle dédiée à une plate-forme Java mobile. Dans le cadre de cette thèse, nous proposons de concevoir et d’implanter des techniques d’accélération de la machine virtuelle Java pour la plate-forme J2ME/CLDC. Nous proposons également d’élaborer un cadre sémantique pour capturer de manière formelle le langage de bytecode de la plate-forme J2ME/CLDC. Les principaux résultats qui nous ont permis d’atteindre nos objectifs sont : 1. La conception et l’implantation d’un compilateur dynamique sélectif qui accélère la KVM d’un facteur de 400%. également, des techniques accélérant l’appel de méthodes ont été conçues et implantées. 2. élaboration d’un cadre formel dans un style dénotationnel par passage de continuations supportant les aspects intrinsèques du langage Java, à savoir : parallélisme, le non-déterminisme non borné, les structures d’échappement et les données. 3. Spécification du langage de bytecode de la plate-forme J2ME/CLDC dans le cadre sémantique élaboré.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2007
Date de la mise en libre accès: 13 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/19684
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
24706.pdfTexte1.14 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.