Caractérisation du complexe protéique eIF2[alpha] impliqué dans la régulation de l'initiation de la traduction chez le parasite protozoaire Leishmania

Authors: Chou, Marie-Noëlle
Advisor: Papadopoulou, Barbara
Abstract: Leishmania est un parasite protozoaire dimorphique causant la leishmaniose à travers le monde. Puisque aucune régulation transcriptionnelle n'a été décrite chez ce parasite, l'étude de la régulation de la traduction est devenue essentielle. Il a été décrit chez les eucaryotes supérieurs que le facteur d'initiation de la traduction, eIF2[alpha], lorsqu'il est phosphorylé en condition de stress, est capable d'inhiber la traduction. Les objectifs de ce travail étaient de 1) déterminer si le facteur eIF2[alpha] est phosphorylé chez Leishmania au cours de la différenciation ou à la suite de certains stress et 2) de caractériser une des eIF2[alpha] kinases, la PKR. Cette kinase est activée, entres autres par la présence d'ARN double brins et s'autophosphoryle. Par des expériences d'immunoprécipitation, de précipitation à l'aide d'ARNdb et d'immunobuvardage, il semble que, dans les deux cas (le facteur eIF2[alpha] et la kinase PKR), soit majoritairement phosphorylés au stade amastigote intracellulaire du parasite. Les stress de pH et de température, qui mimiqueraient l'environnement du macrophage, et de la drogue thapsigargine, qui induit un stress du RE, ne semblent pas affecter l'expression de ces facteurs mais auraient un effet sur leur phosphorylation. De plus, ces protéines sont aussi associées particulièrement aux monosomes suggérant un rôle dans l'initiation de la traduction.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2005
Open Access Date: 11 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/18072
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
22822.pdf993.39 kBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.