Amnios et problèmes de surface oculaire

Authors: Giasson, Claude-J.; Bouchard, Cindy; Boisjoly, HélèneGermain, Lucie
Abstract: La membrane amniotique, enclave interne de la vie naissante, présente diverses propriétés exploitées en ophtalmologie. Elle est utile pour : (1) limiter la formation d’adhésions fibreuses entre la paupière et le globe oculaire (symblépharon) ou la progression d’excroissances fibrovasculaires vers la cornée (ptérygion); (2) contribuer à la guérison d’ulcères cornéens, de kératites bulleuses et des déficiences en cellules souches de la cornée dues à des brûlures thermiques, chimiques ou d’autre origine. L’amnios, alors greffé avec des cellules limbiques saines, favoriserait la prolifération de cellules moins différenciées, aptes à reconstruire l’épithélium cornéen. La membrane amniotique contient des cytokines, réduit l’acuité des réactions immunologiques et possède des propriétés antalgiques, anti-bactériennes et anti-inflammatoires ; de plus, elle favorise, comme le fait la peau fœtale, une guérison avec un minimum de cicatrices. La connaissance des mécanismes d’action de la membrane amniotique obtenue grâce à la recherche pourrait fournir de nouvelles avenues pharmacologiques afin de traiter des maladies de la surface oculaire
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 15 June 2006
Open Access Date: 26 January 2018
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/16656
This document was published in: Médecine Sciences, , Vol. 22 (6-7), 639–644 (2006)
https://doi.org/10.1051/medsci/20062267639
EDK
Alternative version: 10.1051/medsci/20062267639
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
2006_Giasson_MEDECINE_SCIENCES.pdf1.44 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.