Projets d’investissements miniers chinois dans l’Arctique

Authors: Têtu, Pierre-LouisLasserre, Frédéric
Abstract: La Chine, premier importateur mondial de matières premières depuis le début du 21e siècle, est attentive au potentiel minier de l’Arctique. Des investissements directs à l’étranger (IDE) chinois dans des projets miniers dans l’Arctique canadien, le Grand Nord québécois et au Groenland ont contribué à faire naître une certaine sinophobie, en raison notamment de la méconnaissance des facteurs qui déterminent le choix de cette région pour ces investissements. Les résultats démontrent que ces territoires sont attrayants en raison de la stabilité politique et du climat compétitif des affaires qui les caractérisent, ainsi que de la qualité de leurs ressources physiques. En revanche, le manque d’infrastructures dans l’Arctique et le coût et la disponibilité de la main-d’oeuvre constituent des facteurs limitatifs.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 May 2017
Open Access Date: 1 May 2018
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/16221
This document was published in: Recherches sociographiques, Vol. 58 (2) 415-446 (2017)
https://doi.org/10.7202/1042169ar
Département de sociologie, Université Laval
Alternative version: 10.7202/1042169ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.