Le classicisme et le progressisme dans la pensée juridique aux États-Unis selon l'analyse historique de Morton J. Horwitz

Authors: Belleau, Marie-Claire
Abstract: Dans son dernier ouvrage, The Transformation of American Law, 1870-1960 : The Crisis of Legal Orthodoxy, Morton J. Horwitz, professeur à la Harvard Law School et membre fondateur de l'analyse critique du droit, propose une analyse originale et provocante de l'histoire de la pensée juridique aux États-Unis. Le classicisme juridique de la fin du XIXe siècle reposait sur une vision apolitique et neutre d'un système juridique conçu comme une science autonome des valeurs morales et politiques de la société. Deux vagues de critique progressiste, la théorie sociologique du droit et le réalisme juridique, dénoncèrent les procédés de dissimulation et de légitimation de la construction juridique classiciste. Ces deux écoles de pensée exerceront une influence déterminante sur la théorie du droit aux Etats-Unis dont deux mouvements contemporains, l'analyse économique du droit et l'analyse critique du droit, disent en être les héritiers légitimes. L'auteure trace le portrait de la thèse de Horwitz à partir de thèmes d'intérêt pour les juristes du Québec.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 1 December 1993
Open Access Date: 24 October 2017
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/15694
This document was published in: Les Cahiers de droit, Vol. 34 (4), 1235-1257 (1993)
http://id.erudit.org/iderudit/043250ar
Université Laval, Faculté de Droit.
Alternative version: 10.7202/043250ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
Le classicisme et le progressisme.pdf1.38 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.