Le travail des baluchonneuses accompagnant une personne attente d’Alzheimer : une responsabilité morale?

Authors: Éthier, SophieGagnon-Grégoire, Catherine; Dupont, Janine
Abstract: Les baluchonneuses partagent le quotidien de personnes atteintes de démence de type Alzheimer pour une durée de 4 à 14 jours en l’absence de l’aidant familial. Cet article présente une étude visant à mieux comprendre leur travail dans la perspective d’un modèle théorique sur la responsabilité morale. Les données ont été recueillies auprès de 20 baluchonneuses à l’aide d’entrevues face à face, téléphoniques et de groupe. Les résultats font ressortir qu’à travers les fondements derrière leur choix de devenir baluchonneuses – l’actualisation de leur responsabilité, l’évolution de la réponse à l’appel de la responsabilité, la singularisation de la responsabilité, la transformation de leur relation avec l’aidé, la variation de la relation entretenue avec les aidants, leur implication dans la relation aidant-aidé et la gestion de la médication et des soins médicaux –, les baluchonneuses assument une responsabilité morale en partie différente, mais néanmoins très semblable, à celle des aidants familiaux.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 27 June 2014
Open Access Date: 27 June 2016
Document version: VoR
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/1062
This document was published in: Service social (Québec), Vol. 60 (2), 71-85 (2014)
https://doi.org/10.7202/1027991ar
École de service social, Université Laval
Alternative version: 10.7202/1027991ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
Éthier, Gagnon-Grégoire et Dupont (2014).pdf406.07 kBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.