Justice et identité : la reconnaissance comme enjeu de la question sociale dans l’enseignement moral de l’Église catholique

Authors: Jobin, Guy
Abstract: Cette étude est consacrée aux effets de la mutation de la question sociale sur le discours magistériel en éthique sociale et politique. Le mot « mutation » désigne le fait qu’aux enjeux socio-économiques qui formaient traditionnellement le noyau dur de la question sociale s’ajoutent d’autres enjeux de nature différente, notamment ceux liés à la reconnaissance morale et juridique des identités individuelles et collectives. Deux thèmes de l’enseignement social de l’Église seront retenus et explorés ici pour tester l’hypothèse d’une répercussion de la mutation de la question sociale sur l’enseignement social de l’Église catholique. Ce sont l’enseignement sur le bien commun et l’enseignement qui condamne la discrimination. Nous concluons qu’il y a bien une ouverture du discours magistériel aux transformations des idées et des jugements dans le domaine éthico-moral. On voit pourtant que, même dans ces conditions, l’arrimage de logiques hétérogènes génère dans l’enseignement social des « tensions » épistémologiques et pratiques qu’on ne saurait minimiser.
Document Type: Article de recherche
Issue Date: 13 May 2013
Open Access Date: 28 September 2016
Document version: AM
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/10549
This document was published in: Laval théologique et philosophique, Vol. 69 (3), 499-519 (2013)
https://doi.org./10.7202/1025865ar
Facultés de théologie et de philosophie de l'Université Laval
Alternative version: 10.7202/1025865ar
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Files in this item:
SizeFormat 
Justice et identité.docx66.48 kBMicrosoft Word XMLView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.